Grève du 5 décembre : certains commerçants appelés à fermer

Les autorités craignent des débordements lors de la manifestation parisienne du jeudi 5 décembre. 6 000 policiers et gendarmes sont mobilisés à Paris. De son côté, la préfecture a demandé à tous les commerçants sur le parcours de la manifestation de fermer boutique.

France 2

De nombreux commerces parisiens ont fermé leurs portes. Jeudi 5 décembre, la préfecture a demandé aux commerçants situés sur le parcours de la manifestation de prendre les devants. Les autorités craignent des débordements et redoutent la présence de casseurs dans le cortège. "Quand c'est une journée, ça peut aller, mais il ne faut pas que ça dure", indique une pharmacienne, contrainte à fermer. Tout le long de l'avenue qui mène à la place de la République, des dizaines de camions de CRS ont pris position. Dès la matinée, les agents ont fouillé plusieurs passants.

>> DIRECT. Manifestations et grève du 5 décembre : le point sur la situation…

18 interpellations à la mi-journée

Au total, plus de 3 000 contrôles et 18 interpellations ont été enregistrés à la mi-journée. Pour prévenir des débordements, 6 000 policiers et gendarmes ont été déployés dans la capitale. Pour les commerces qui restent ouverts, l'activité tourne au ralenti. En cas d'incidents, certaines boutiques fermeront, mais seulement au dernier moment.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les autorités craignent des débordements lors de la manifestation parisienne du jeudi 5 décembre. 6 000 policiers et gendarmes sont mobilisés à Paris. De son côté, la préfecture a demandé à tous les commerçants sur le parcours de la manifestation de fermer boutique.
Les autorités craignent des débordements lors de la manifestation parisienne du jeudi 5 décembre. 6 000 policiers et gendarmes sont mobilisés à Paris. De son côté, la préfecture a demandé à tous les commerçants sur le parcours de la manifestation de fermer boutique. (FRANCE 2)