Fêtes de fin d'année : les petits commerçants s'inquiètent

Dans le contexte social difficile des manifestations contre la réforme des retraites, les commerces de bouche souffrent en cette période de fêtes. Il n’y a pas de report d'achat possible : les bûches ou entremets de fête ne se vendront pas en janvier. 

France 2

En période de grève contre la réforme des retraites, des professionnels réduisent leur production et voient leur chiffre d'affaires baisser. Le quartier de Montmartre, à Paris, est l'un des plus animés de la capitale, mais à l'heure de la sortie du bureau, les rues et les terrasses de café sont vides. "Regardez sur les trottoirs, il n'y a pas grand monde, il y a des places de stationnement qui sont vides, toutes les terrasses sont vides", explique Pascal Barillon artisan boulanger. Peu de passages à l'extérieur, cela signifie peu de clients à l'intérieur.

>> Prévisions, trafic, réactions... Retrouvez les dernières informations sur la réforme des retraites et la grève dans notre direct

Des ventes en chute libre depuis le 5 décembre

"On se demande combien de temps ça va durer", confie, inquiet, le boulanger. En attendant, chaque jour, il fabrique deux fois moins de baguettes. Cela pourrait avoir des conséquences sur ses quatre salariés. "On a la dernière solution de se mettre au chômage partiel, mais c'est vraiment la dernière solution catastrophe, car les gens qu'on a, on les apprécie, on n'a pas envie de s'en séparer", indique Pascal Barillon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Dans le contexte social difficile des manifestations contre la réforme des retraites, les commerces de bouche souffrent en cette période de fêtes. Il n’y a pas de report d\'achat possible : les bûches ou entremets de fête ne se vendront pas en janvier. 
Dans le contexte social difficile des manifestations contre la réforme des retraites, les commerces de bouche souffrent en cette période de fêtes. Il n’y a pas de report d'achat possible : les bûches ou entremets de fête ne se vendront pas en janvier.  (France 2)