Cet article date de plus de sept ans.

Bercy admet que l'âge effectif de départ à la retraite va augmenter

Jusqu'à présent, le gouvernement n'avait jamais admis que l'allongement de la durée de cotisation pour avoir le taux plein revenait à repousser l'âge effectif de départ.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un manifestant juché sur la statue de la place de la République, le 10 septembre 2013 à Paris, lors d'un défilé contre la réforme des retraites. (ERIC FEFERBERG / AFP)

C'est confirmé : la réforme des retraites annoncée par le gouvernement va bel et bien obliger les Français à travailler plus longtemps. L'âge effectif de départ à la retraite, c'est-à-dire l'âge moyen auquel les Français cessent leur activité professionnelle, va "mécaniquement augmenter" avec l'allongement de la durée de cotisation, admet le ministère de l'Economie dans un rapport envoyé mardi 1er octobre à Bruxelles.

Depuis qu'il a présenté sa réforme, le gouvernement a toujours mis en avant le fait qu'il ne toucherait pas à l'âge légal de départ. Mais jusqu'à la publication de ce rapport, il n'a jamais admis que l'allongement de la durée de cotisation pour avoir le taux plein revenait à repousser de fait l'âge effectif de départ.

Un équilibre maintenu jusqu'en 2040

La réforme des retraites, examinée à partir de lundi à l'Assemblée nationale, prévoit notamment un allongement progressif de la durée de cotisation nécessaire pour partir à la retraite à taux plein, jusqu'à 43 ans en 2035. "Ainsi, l'âge légal de départ à la retraite est maintenu à 62 ans, mais l'âge effectif de départ à la retraite, qui constitue le critère déterminant au regard de la soutenabilité des finances publiques, devrait mécaniquement augmenter avec l'allongement de la durée de cotisation", écrit le ministère de l'Economie et des Finances dans le tome 1 de ce "rapport économique, social et financier".

L'âge effectif de départ à la retraite est l'âge moyen auquel les Français partent "effectivement" à la retraite. Il était de 62,2 ans en 2012 pour les salariés du privé. Il doit être distingué de l'âge légal de départ (62 ans) qui est celui auquel les salariés sont autorisés à partir.

La hausse de la durée de cotisation devrait rapporter 5,4 milliards d'euros à horizon 2030 et 10,4 milliards d'euros en 2040 à l'ensemble des régimes. Elle "permettra, avec les mesures de court terme, de maintenir l'équilibre des régimes de base jusqu'en 2040", affirme le ministère. Enfin, "cette augmentation de l'âge effectif de départ à la retraite devrait en outre augmenter le taux d'emploi des seniors et accroître de ce fait le potentiel de croissance de l'économie", ajoute-t-il.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.