Rachat de Suez par Veolia : Engie et Veolia vont faire appel après la suspension de l'acquisition d'actions par la justice

Le tribunal judiciaire de Paris avait rendu public son ordonnance plus tôt dans l'après-midi, vendredi. Il avait été saisi en référé par les comités sociaux et économiques du groupe Suez.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le siège du goupe Suez dans le quartier d'affaires de La Défense (Hauts-de-Seine) près de Paris le 8 septembre 2020. (NATHAN LAINE / HANS LUCAS / AFP)

Les groupes Engie et Veolia ont annoncé, vendredi 9 octobre, leur intention de faire appel, après la décision de justice qui suspend l'opération d'achat d'actions de Suez par Véolia, le géant français de l'eau et des déchets. Cette suspension a été décidée tant que les comités sociaux et économiques (CSE) de Suez et Suez Eau France, à l'origine de la procédure, n'auront pas été "informés et consultés" sur les "décisions déjà prises", selon l'ordonnance de référé consultée par l'AFP. Le 31 août, le groupe français Veolia avait annoncé son intention de racheter Suez, son grand rival français.

L'acquisition d'actions pas "remise en cause"

Cette ordonnance de référé "n'aura pas d'impact sur la transaction", réalisée lundi avec Veolia, a indiqué un porte-parole du géant de l'énergie"Cette décision, qui ne remet pas en cause la propriété des actions acquises par Veolia le 6 octobre dernier, n'a pas de fondement juridique", a dénoncé de son côté Veolia. Les instances représentatives des salariés de Suez avaient assigné en référé Engie et Veolia pour n'avoir "pas été informées et consultées régulièrement sur ce projet".

"Suez n'a pas engagé de procédure d'information-consultation vis-à-vis de ses instances représentatives du personnel puisque sa direction s'oppose au projet. Faire porter sur Veolia la responsabilité du défaut de l'organisation d'une telle consultation est donc parfaitement ubuesque puisque le groupe n'avait manifestement pas ce pouvoir", a souligné Veolia. Le groupe a acquis lundi, auprès d'Engie, un bloc de 29,9% d'actions de Suez. Les titres lui ont été transférés dès mardi et Engie a reçu le même jour les 3,4 milliards d'euros de la transaction. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a pris acte de cette cession.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.