Cet article date de plus d'un an.

Banque : la mutualisation de trois établissements inquiète en zone rurale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min
C’est bientôt la fin des frais, si vous retirez de l’argent dans un distributeur d’une autre banque que la vôtre. Trois établissements bancaires ont décidé de mettre en commun leurs automates, mais dans les zones rurales, on s’inquiète déjà et on redoute de faire davantage de kilomètres pour trouver un distributeur.
Banque : la mutualisation de trois établissements inquiète en zone rurale C’est bientôt la fin des frais, si vous retirez de l’argent dans un distributeur d’une autre banque que la vôtre. Trois établissements bancaires ont décidé de mettre en commun leurs automates, mais dans les zones rurales, on s’inquiète déjà et on redoute de faire davantage de kilomètres pour trouver un distributeur. (France 3)
Article rédigé par France 3 - M.-P. Cassignard, E. Bach, D. Da Meda, J. Martinez
France Télévisions
France 3
C’est bientôt la fin des frais, si vous retirez de l’argent dans un distributeur d’une autre banque que la vôtre. Trois établissements bancaires ont décidé de mettre en commun leurs automates, mais dans les zones rurales, on s’inquiète déjà et on redoute de faire davantage de kilomètres pour trouver un distributeur.

Dans le centre-ville d’Épernon en Eure-et-Loir, trois enseignes bancaires, trois distributeurs de billets à quelques centaines de mètres les uns des autres. D’ici quelques temps, il pourrait y en avoir moins, une éventualité qui inquiète les habitants. "Il faut arrêter de tout fermer, de pénaliser comme ça sans arrêt", conteste une femme. Le maire de la commune, lui aussi s’interroge : "Il y a des personnes âgées surtout, qui viennent aussi souvent au distributeur", souligne-t-il.   

Cash Services

  

Les Français utilisent de moins en moins d’argent liquide. Ainsi, la BNP, le Crédit Mutuel et la Société Générale ont décidé de s’unir en mutualisant leurs distributeurs sous cette nouvelle marque : Cash Services. Il y aura peut-être moins d’automates, mais c’est en tout cas la promesse d’un service totalement gratuit. Les associations de consommateurs sont néanmoins partagées. Les autorités disent rester vigilantes face au risque de désertification bancaires, surtout en zone rurale. Les premiers automates arriveront dès la fin de l’année.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.