Pourquoi Carrefour attire-t-il moins de clients ?

Carrefour, ça ne va pas très bien en ce moment. L'inventeur de l'hypermarché était deuxième au classement mondial de la grande distribution et a chuté à la neuvième place en 2018. Et si le modèle de l'hypermarché avait atteint ses limites ?

FRANCEINFO

Carrefour chute à la neuvième place du classement mondial de la grande distribution en 2018. On distingue plusieurs raisons pour expliquer ce recul. Tout d’abord, une offre plus compétitive, comme le détaille le professeur agrégé d’économie à Paris-Diderot Philippe Moati : "Dans les magasins physiques ou sur Internet, on assiste à une profusion des propositions commerciales beaucoup plus ciblées, qui répondent avec plus de précision a la diversité des attentes. Donc l'hypermarché, c'est comme une sorte de paquebot qui aurait des trous dans sa coque et l'eau rentre."

La menace du e-commerce

Le e-commerce s’impose quant à lui comme un sérieux concurrent : "Avec le e-commerce, on a une intensité en emploi qui est encore moindre. Et donc sur un certain nombre de produits le e-commerce est capable de faire moins cher encore que l'hypermarché, donc il se fait battre sur son propre terrain", poursuit le professeur.

L\'hypermarché Carrefour du centre commercial Toison d\'or, à Dijon (Côte-d\'Or), le 3 août 2016.
L'hypermarché Carrefour du centre commercial Toison d'or, à Dijon (Côte-d'Or), le 3 août 2016. (MAXPPP)