Vélos : comment se prémunir des vols à Paris ?

Le gouvernement a annoncé la prolongation de l'opération "coup de pouce vélo" avec une enveloppe de 20 millions d'euros qui s'ajoute aux 200 millions promis dans le plan de relance. L'État prend en charge un forfait de 20 euros pour faire réparer son vélo.

France 3

Le vélo à Paris est devenu une passion pour certains. Mais celle-ci a son revers : la capitale n'a jamais enregistré autant de vols. Scelle, guidon, ou vélo tout entier. "On se fait toujours voler tous les vélos à Paris", déplore une femme. Une autre avoue s'être fait voler le sien trois fois avec pourtant à chaque fois un antivol. Dans un quartier de la capitale, un marché noir des deux roues volés existe. Un vélo électrique se négocie à très bon prix. Dans les 180 euros, explique un revendeur sous couvert d'anonymat.

Le rendre "involable" 

Les vélos électriques sont la nouvelle cible des voleurs, une hausse de 20 % par rapport à 2019, précisent les autorités. Alors comment mieux les protéger ? Il faut d'abord avoir deux bons antivols : un "U" bien évidemment, mais aussi un antivol de cadre. Celui-ci est très difficile à enlever. Le rendre unique est également dissuasif, comme en collant des stickers dessus, car cela lui enlève tout son charme. Plus conventionnel, le marquage de son vélo moyennant dix euros permet de dissuader plus d'un voleur. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme fait du vélo pendant le confinement, le 30 avril 2020, à Paris.
Une femme fait du vélo pendant le confinement, le 30 avril 2020, à Paris. (MEHDI TAAMALLAH / NURPHOTO / AFP)