Cet article date de plus de douze ans.

Peugeot Citroën explique que ces suppressions d'effectifs en France sont nécessaires pour améliorer sa productivité

Cette réduction d'effectifs se ferait en partie par des non remplacements de départs naturels, selon Philippe Varin, le président de PSA lors de la présentation du "plan de performance" 2010-2012 de son groupe."La vision aujourd'hui est que nous n'avons pas besoin d'un plan de restructuration" supplémentaire, a souligné Philippe Varin.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.

Cette réduction d'effectifs se ferait en partie par des non remplacements de départs naturels, selon Philippe Varin, le président de PSA lors de la présentation du "plan de performance" 2010-2012 de son groupe.

"La vision aujourd'hui est que nous n'avons pas besoin d'un plan de restructuration" supplémentaire, a souligné Philippe Varin.

PSA avait lancé en janvier dernier un plan de départs volontaires en France avec un objectif de 3.550 départs dans les effectifs de structure (hors production), dont 850 pour le site de Rennes. Le plan a été élargi par la suite à d'autres catégories de personnels, notamment les ouvriers polyvalents. Fin octobre, les départs effectifs s'élevaient à 4.800 personnes.

En 2009, les réductions d'effectifs pour l'ensemble du groupe dans le monde, et notamment l'équipementier automobile Faurecia, se sont élevées à environ 13.000, selon Philippe Varin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.