Pêche : sortie de crise pour la filière en France

Le secteur sort de la crise avec des stocks de poisson reconstitués et une demande toujours plus forte.

FRANCE 2

Ce sont des équipages qui rentrent au port avec le sourire. À Lorient (Morbihan), depuis quelques mois, les pêcheurs sont unanimes. Dans les caisses qu'ils débarquent chaque jour sur les quais, poissons et crustacés sont de retour. "Avec nos collègues qui font la langoustine, on n’a jamais vu des années comme ça, comme ces deux dernières années", se réjouit Christophe Guillemin, patron pêcheur.

Augmentation des marges des pêcheurs

En abondance, on trouve le merlu, la lotte, le cabillaud et les langoustines. Grâce aux quotas européens dans l'Atlantique, 38% des espèces de poisson sont pêchées de manière durable. On les retrouve dorénavant toute l'année sur les étals. Mais si la filière se porte mieux, c'est aussi parce que les marges de pêcheurs ont augmenté. Partir en mer coûte moins cher. En deux ans, le prix du carburant a été divisé par deux.

"Le poisson est vendu au même prix, mais on a moins de frais généraux sur les bateaux", explique un pêcheur. Cela représente 600 euros de plus par mois pour lui. Les salaires moyens des pêcheurs sont désormais de 4 000 euros net et les patrons embauchent. Une embellie alors que la demande en poisson n'a jamais été aussi forte.

Le JT
Les autres sujets du JT