Pas de motion de censure de gauche à deux voix près

Les opposants de gauche à la loi travail n'ont pas réussi à réunir le nombre de signatures nécessaires pour déposer une motion de censure contre le gouvernement. Il en fallait 58, ils n'en ont obtenu que 56.

(Laurent Baumel, député socialiste frondeur, a annoncé que la gauche n'avait pas réuni de signatures pour déposer une motion de censure de gauche © MaxPPP)

Il n'y aura pas de motion de censure de gauche. Malgré leur détermination, frondeurs et les autres députés de gauche ont rassemblé seulement  56 signatures sur les 58 nécessaires. Laurent Baumel, député socialiste frondeur l'a annnoncé à la presse ce mercredi après-midi.  Il a précisé au passage qu'il y avait "plus de 30 socialistes" parmi les signataires dont les noms seront communiqués avec le texte du projet de motion. 

A deux voix près donc, l'opération déstabilisation du gouvernement ne fonctionnera pas pour les députés de gauche. En tous cas pour une partie. Car  les élus Front de gauche, eux, devraient voter la motion de censure déposée par la droite, comme ils l'avaient laissé entendre mardi lors de l'annonce du recours au 49.3 par Manuel Valls à l'Assemblée nationale. Sur France Info, André Chassaigne, député communiste, avait indiqué : "Si on ne réunit pas les 58 signatures pour une motion de censure de gauche, nous signerons la motion de la droite".   Aujourd'hui, "le seul moyen dont nous disposons pour obtenir le retrait de cette loi du travail, c'est de voter une motion de censure quels que soient ceux qui la présentent" a expliqué André Chassaigne, le chef de file du groupe Gauche démocrate et républicaine. 

La motion de censure de droite débattue jeudi 

Si la motion de censure de gauche n'aboutira pas, le débat de la motion de censure de droite aura lieu jeudi après-midi àpartir de 16h. Le texte a été déposé par les députés LR et UDI mais il a très peu de chance d'être adopté. Les frondeurs du PS ayant annoncé qu'ils ne donneront pas leurs voix à la droite. 

A LIRE AUSSI ►►► "Inconcevable que des députés PS puissent dérouler le tapis rouge à la droite" estime Myriam El Khomri