Négociations chômage : le Medef repousse sa décision sur le boycott

Le Medef menace de boycotter les négociations d'assurance chômage, si le projet de loi Travail n'est pas revu. Mais la décision, attendue aujourd'hui, est pour l'instant repoussée.

(Le Medef demande une réécriture de la loi Travail. © REUTERS/Charles Platiau)

Le vice-président du Medef, Thibault Lanxade a annoncé que la décision de boycotter les négociations d'assurance chômage était pour l'instant reportée. L'organisation patronale a brandi cette menace il y a trois semaines, à cause des aménagements à la loi Travail portée par Myriam El Khomri.

Le Medef, séduit par la première version du texte, considère que la nouvelle mouture n'est "pas favorable" à l'emploi et au patronat. Dans le viseur deux dispositions : le compte personnel d'activité et la surtaxation des CDD. L'organisation patronale assure maintenir "une pression forte" pour que le texte soit réécrit mais pour l'instant l'examen par l'Assemblée Nationale ne fait que commencer.