Cet article date de plus de sept ans.

Le montant des allocations n'impacte pas les naissances

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Les allocations familiales et le taux de fécondité ne sont pas liés. France 2 fait le point alors que le gouvernement a annoncé, ce 8 avril, les détails de sa future réforme.

Le gouvernement a dévoilé, ce 8 avril, les détails de la réforme des allocations familiales. France 2 s'est interrogée sur le lien possible entre celles-ci et le taux de fécondité. "Non, il n'y a pas de corrélation entre ces deux éléments", selon le journaliste de France 2 Valéry Lerouge. "Cela se confirme lorsque l'on compare avec nos voisins européens."

En France, le montant des allocations est de 129 euros à partir du deuxième enfant et le taux de fécondité est de deux enfants par femme.
En Allemagne, le système est plus généreux. Les familles touchent 184 euros dès le premier enfant et 190 euros à partir du deuxième. Pourtant, le taux de fécondité n'est que de 1,38 enfant par femme.
Au Luxembourg, les familles touchent 440 euros dès le deuxième enfant et pourtant, le taux de fécondité plafonne à 1,57 enfant par femme.

Concilier travail et maternité

"Les dispositifs décisifs sont plutôt ceux qui permettent aux femmes de concilier leur travail et leur maternité", continue le journaliste. Comme les aides à la garde d'enfant, les places en crèche ou l'entrée à l'école dès 3 ans, des dispositifs qui ne concernent pas toute l'Europe. Voilà des raisons qui expliquent pourquoi la France fait figure de modèle en terme de taux de fécondité.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.