Chauffage : les répartiteurs individuels sont-ils vraiment efficaces ?

Sur le principe, l'individualisation de la consommation énergétique semble une bonne idée. En pratique, les avis sont plus mitigés.

FRANCE 2

La nouvelle loi sur la transition énergétique va bientôt contraindre les particuliers à avoir un compteur individuel chez eux pour mesurer la consommation en chauffage. L'idée et l'objectif : chacun paye ce qu'il consomme pour faire baisser la facture.

Paulo Da Mota, plombier de la société Ista, promet une économie jusqu'à -20% avec ces répartiteurs électroniques, à condition de changer ses habitudes : une température de 18°C dans une chambre et de 20°C dans un salon, fermer les radiateurs quand on aère... Les habitants de logements difficiles à chauffer (rez-de-chaussée, au nord...), eux, craignent de devoir payer davantage. Pour eux, une décote est prévue.

Des abus constatés

Mais après six ans de test, Jean-Pierre Campagne dresse un bilan mitigé de ces compteurs individuels. "Les propriétaires au milieu de la résidence avaient démonté les radiateurs dans les chambres parce qu'ils faisaient chauffer par les voisins du dessus, du dessous et sur les côtés", explique ce propriétaire à France 2. Ainsi, certains ne payaient presque pas de chauffage !

Dans la copropriété de Jean-Pierre Campagne, on a abandonné ce système et on a investit dans une chaudière plus performante. Selon l'UFC-Que choisir, les répartiteurs sont une erreur. L'organisme préconise de réduire les besoins en énergie en isolant mieux par exemple.

Le JT
Les autres sujets du JT
Après mars 2017, chaque logement relié au chauffage collectif devra s\'équiper d\'un boîtier électronique qui permettra de contrôler sa consommation énergétique.
Après mars 2017, chaque logement relié au chauffage collectif devra s'équiper d'un boîtier électronique qui permettra de contrôler sa consommation énergétique. (MAXPPP)