Vidéo "Trop perçu !" : plutôt que "se pendre ou mettre le feu à la CAF", il en a fait une BD

Publié Mis à jour
"Trop perçu" : plutôt que de se pendre ou de mettre le feu à la CAF, il en a fait une BD
Envoyé spécial / France 2
Article rédigé par
France Télévisions
Ce logo aux silhouettes stylisées avec leurs bras en l'air commençait à lui "taper sur les nerfs", alors l'illustrateur Jérôme Sirou en a fait le personnage d'une bande dessinée. "Un protagoniste plutôt méchant et menaçant… enfin, c'est pas mon pote." Dans cette BD, "Trop perçu !", le logo de la CAF est devenu une espèce de fantôme ricanant, qui harcèle un personnage à lunettes : lui-même. Quant à la matière du scénario, elle est fournie par les démêlés de l'auteur avec la machine administrative.

Depuis plus de vingt ans, Jérôme Sirou fait du dessin de presse, des affiches, des bandes dessinées… Comme ses revenus d'artiste-auteur précaire sont très aléatoires, il a droit à un complément de RSA. Mais en février 2021, la CAF décide de recalculer tous ses droits sur les deux années précédentes. Et lui réclame, sans autre explication, une somme qu'il juge importante : 3 717,37 euros. 

Immédiatement après lui avoir notifié cette dette, la caisse commence à baisser le montant des aides qu'elle lui verse chaque mois. Un courrier l'avertit que 100,45 euros seront retenus sur ses allocations. Une semaine plus tard, le montant de cette retenue passe à 155 euros. Toujours sans explications. Et "155 euros, c'est énorme quand on a du RSA". 

"Tout d'un coup, il vous reste même plus de pâtes... (...) Alors que ça fait plus de vingt ans que je bosse et que je publie des trucs, me retrouver quasiment clodo..."

Jérôme Sirou, auteur-illustrateur

dans "Envoyé spécial"

Jérôme Sirou va alors s'apercevoir que "ça va très, très vite de déraper dans sa vie, de se retrouver dans la survie au quotidien", de ne pas savoir ce qu'on va manger le soir... "Je vais taper un peu de fric ou de la bouffe à droite, à gauche, mais je vais pas aller tous les deux jours voir les gens ! Enfin, c'est super humiliant, à 50 ans, en plus !"

"J'étais en train de m'enfoncer dans une espèce de spirale dépressive, poursuit-il, ça m'a mis en colère... Et plutôt que de me pendre ou d'aller foutre le feu à la CAF, je me suis dit : 'Je vais faire une BD qui raconte ce qui est en train de m'arriver'."

Extrait de "La CAF ne répond pas", un reportage à voir dans "Envoyé spécial" le 1er décembre 2022.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.