VIDEO. Drôle d'Europe - Congé parental : quand la France bloque

Le 21 juin prochain se tiendra un Conseil Européen pour une extension et une harmonisation du congé parental dans les 27 pays de l'Union Européenne, décryptage de Nora Hamadi, journaliste-présentratrice, spécialiste des questions européennes à Public-Sénat pour Drôle d'Europe !

Proposition ambitieuse de Bruxelles : les 2 parents doivent avoir le droit à un congé parental de 4 mois, non transférable de l'un à l'autre, qui pourra se prendre en temps partiel ou de façon fragmentée jusqu'aux 2 ans de l'enfants, et surtout... il devra être rémunéré à hauteur des indemnités maladies du pays. En France, il faudrait compter 50% du salaire, plafonné à 1,8 fois le SMIC, soit un montant mensuel de 950 euros.

Si le président Macron a exprimé son envie d'une plus forte intégration européenne et une convergence des systèmes nationaux lors des présidentielles, tout en faisant de l'égalité hommes-femmes la grande cause de son quinquennat... C'est bien la France qui est à la tête de la fronde contre le projet.

Selon le président français ce serait "une belle idée qui peut coûter très cher et finir par être insoutenable". Une mesure estimée à 1,6 Milliard d'euros, infinançable pour le gouvernement. Mais si la France bloque, elle n'est pas la seule... L'Allemagne, l'Espagne ou encore l'Italie font partie des 13 autres états membres bloquent le texte.

L\'Union européenne souhaite inciter davantage de pères à prendre leur congé parental.
L'Union européenne souhaite inciter davantage de pères à prendre leur congé parental. (SALLY ANSCOMBE / GETTY IMAGES)