Cet article date de plus de sept ans.

Les Français favorables à une limitation des allocations familiales

Une forte majorité de français se dit en revanche opposée à une hausse des taxes sur le diesel, ou à la désindexation des pensions de retraite.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La façade d'une caisse d'allocations familiales à Cergy-Pontoise (Val-d'Oise), en décembre 2010. (NICOLAS THIBAUT / PHOTONONSTOP / AFP)

Où trouver des milliards ? Au gouvernement, plusieurs pistes sont à l'étude pour tenter de combler les trous dans les budgets de l'Etat ou de la Sécurité sociale. Et les Français ont leur avis sur la question. Selon un sondage Ifop pour le JDD, 66% des Français sont favorables à l'introduction d'une condition de ressources pour les allocations familiales, au-delà de laquelle elles ne seraient plus versées ou seraient limitées.

Opposés à l'augmentation des taxes sur le gazole

En revanche, les Français sont très hostiles à deux autres mesures envisagées. Seuls 27% d'entre eux soutiennent une augmentation des taxes sur le gazole pour les mettres au même niveau que celles sur l'essence. Encore moins populaire : l'éventuelle désindexation des pensions retraites. Seuls 24% des personnes interrogées se disent favorables à cette mesure qui priverait les retraités d'une hausse annuelle de leurs pensions basée sur l'inflation.

Toujours selon ce sondage, 40% des Français (+5 points par rapport à novembre 2012), estiment que la politique économique de François Hollande est assez ou très semblable à celle menée par son prédécesseur, Nicolas Sarkozy. Ils restent cependant 59% à la juger très ou assez différente.

Sondage réalisé par téléphone du 14 au 15 mars 2013 auprès d'un échantillon représentatif de 1 005 personnes âgées de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.