Cet article date de plus d'un an.

Xavier Niel est candidat à la reprise d'une fréquence TNT face à TF1 et M6, annonce l'Arcom

S'il semble peu probable que le projet de Xavier Niel soit préféré aux deux chaînes, le milliardaire pourrait ainsi vouloir se placer pour d'autres renouvellements, prévus en 2025.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
  (ROMAIN DOUCELIN / HANS LUCAS)

Xavier Niel veut une chaîne de télé. L'Arcom, le régulateur des médias, a annoncé, lundi 23 janvier, que trois candidats lorgnent sur les deux canaux correspondant à la fréquence TNT de TF1 et de M6, qui arrivent à échéance le 5 mai. En plus des deux titulaires historiques de ces fréquences, une société appartenant au milliardaire et patron de presse, nommée NJJ Projet 5523, a ainsi déposé une candidature. Ce projet est baptisé "SIX", ce qui sous-entend qu'il vise la fréquence de M6.

Lancé en décembre par l'Arcom, cet appel à candidatures pour le renouvellement de ces fréquences est le premier depuis 1987, année de la privatisation de TF1 et de l'arrivée de M6 sur le sixième réseau hertzien.

Les auditions des trois candidats par le régulateur des médias auront lieu le 15 février, pendant une heure trente chacun. S'il semble peu probable que le projet de Xavier Niel soit préféré à un renouvellement de M6, installé de longue date dans le paysage audiovisuel, décrypte l'AFP, le milliardaire pourrait ainsi vouloir se placer pour d'autres renouvellements, prévus en 2025.

Déjà deux tentatives auprès de M6 

Xavier Niel, propriétaire du groupe de télécoms Iliad (Free) et actionnaire de plusieurs titres de presse au sein notamment du groupe Le Monde (Le Monde, Télérama, La Vie, Le Monde diplomatique, Courrier international), avait déjà tenté de racheter la participation de RTL dans le groupe M6 à deux reprises : en mai 2021 puis en octobre 2022, après l'échec du projet de fusion entre TF1 et M6. A l'époque, Xavier Niel avait en effet fait une offre de rachat en tandem avec la famille Berlusconi (groupe MediaForEurope). Le propriétaire de M6, le géant allemand des médias Bertelsmann, avait finalement choisi de garder le groupe dans son giron.

"A défaut d'avoir pu aboutir sur une acquisition, on étudie aujourd'hui avec beaucoup d'attention et d'intérêt l'opportunité d'être candidat à l'attribution de fréquences disponibles en mai", avait déclaré en novembre Maxime Lombardini, vice-président d'Iliad, maison mère de l'opérateur Free détenue par Xavier Niel, lors d'une audition devant l'Arcom. "Un nouvel entrant créera une nouvelle dynamique", avait-il fait valoir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.