Cet article date de plus de sept ans.

Une de Closer : la vie (plus si) privée des présidents

En quarante ans, la vie privée des chefs de l'Etat a été largement ébruitée. Fini, le temps où les conquêtes de Valéry Giscard d'Estaing étaient passées sous silence. C'est même souvent à l'initiative même des présidents que leur vie privée s'est étalée dans les gazettes...
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Clara Beaudoux Radio France)

Pendant des décennies, les médias ont respecté une discrétion presque asbolue
sur l'intimité des présidents. Quand, en 1974, Valéry Giscard d'Estaing a un
accident de voiture au petit matin alors qu'il est en galante compagnie, l'affaire n'est ébruitée que par quelques journaux satiriques.

Ce qui se passe
dans la chambre du président reste un tabou - le meilleur exemple est sans
doute l'affaire Mazarine. La jeune fille a déjà 20 ans lorsque Paris Match révèle, avec l'accord tacite de François Mitterrand, son existence au public. L'existence de la
fille cachée du chef de l'Etat était pourtant connue au sein des
rédactions.

Aucun nom

La vie amoureuse de Jacques Chirac n'était pas non plus un secret
chez les journalistes. Et pourtant, aucun nom ne sort dans la presse pendant
son mandat.

Il faudra attendre le quinquennat de Nicolas Sarkozy pour que la vie
privée s'expose véritablement dans les journaux. Le président avait attaqué en
justice plusieurs médias qui évoquaient ses soucis conjugaux. Le directeur de la
rédaction de Paris Match avait même dû quitter son poste après la publication de
photos de Cécilia Sarkozy avec Richard Attias - des photos de paparrazzi déjà - mais c'est aujourd'hui la première fois qu'un magazine affirme, photos à
l'appui, qu'un président en exercice aurait une liaison.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.