Un incendie prive l'agglomération d'Aix-Marseille de TNT et de chaînes de radio dont France Inter, France Bleu, France Culture et France Musique

Les enquêteurs privilégient la piste d’opposants au déploiement de la 5G. "D'après les premières constatations, le caractère criminel de cet incendie ne fait aucun doute", selon le directeur régional Sud-Est chez Télédiffusion de France.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Le Massif de l'Etoile, où est installé l'émetteur. (VAL?RIE VREL / MAXPPP)

Un incendie prive l'agglomération d'Aix-Marseille des chaînes de la TNT et de plusieurs chaînes de radio, notamment du service public, mardi 1er décembre au matin, indique la direction de Radio France à franceinfo.

L'incendie a eu lieu vers 2h15 ce mardi matin sur le site d'émission Marseille-Grande étoile. La piste criminelle est privilégiée, a appris France Bleu Provence de source proche de l’enquête. Les vidéos de surveillance du site, difficile d’accès et isolé, montrent un "commando" fracturant la porte du local technique. Les enquêteurs privilégient la piste d’opposants au déploiement de la 5G. Seulement le relais de l’Etoile n’est pas encore équipé.

"Le caractère criminel ne fait aucun doute"

"Alerté par les équipes de supervision, un technicien s'est rendu sur place et a constaté des flammes qui s'élevaient dans le pylône du site Marseille-Grande étoile, a expliqué sur franceinfo Patrice Bargas, directeur régional Sud-Est chez TDF (Télédiffusion de France).

"Les pompiers et les forces de l'ordre sont intervenus et d'après les premières constatations, le caractère criminel de cet incendie ne fait aucun doute."

Patrice Bargas, directeur régional Sud-Est chez TDF

à franceinfo

Pour Patrice Bargas, "il est trop tôt pour dire" si cet acte criminel est lié à l'accueil prochain d'une antenne 5G sur le site : "Ce qu'on peut dire, c'est que des actes délictueux de ce type ont déjà eu lieu et qu'ils ont parfois été revendiqués par des mouvements contestataires violents disant vouloir soit attaquer les symboles de l'Etat, soit s'opposer au déploiement des télécoms de la 5G ou s'opposer tout simplement aux médias puisque nous participons à leur diffusion."

Plus de trois millions de personnes ne reçoivent ainsi plus France Bleu, France Culture, France Musique, mais aussi des chaînes privées, comme RTL. Les radios franceinfo, FIP et Mouv’ ne sont pas concernées car elles sont émises depuis un autre émetteur. Toutes les chaînes de télévision TNT sont interrompues. Patrice Bargas explique que certaines stations ont pu commencer à être rétablies dans le courant de la matinée, c'est le cas notamment pour France Inter qui a repris en fin de matinée sur une antenne de secours. "Nos équipes sont à pied d'oeuvre pour que le rétablissement se fasse dans les meilleurs délais pour l'ensemble de nos clients et des personnes qui bénéficient de ces services." Mais il est difficile de dire combien de temps ça prendra, "parce qu'en ce moment nous sommes encore dans la constatation des dégâts [...] On semble pouvoir dire que les radios vont plus rapidement retrouver un niveau de diffusion normal alors que la TNT pourrait prendre un peu plus de temps, de l'ordre de quelques jours vraisemblablement."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.