Cet article date de plus de huit ans.

"Paris-Normandie" sauvé de la liquidation par deux journalistes

Le tribunal de commerce du Havre a autorisé la reprise du quotidien par Xavier Ellie et Denis Huertas. 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La une du Paris-Normandie le 21 février 2012 à Le Petit-Quevilly (Seine-Maritime). (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Au lendemain de la liquidation de France Soir, un autre quotidien historique français connaît un sort plus clément : le tribunal de commerce du Havre (Seine-Maritime) a autorisé mardi 24 juillet la reprise de Paris-Normandie par les journalistes Xavier Ellie et Denis Huertas.

Le quotidien était en redressement judiciaire depuis fin février. Le projet de Xavier Ellie et Denis Huertas, respectivement anciens directeurs du Progrès de Lyon et du Dauphiné Libéré, prévoit la suppression de 85 postes sur les 365 du quotidien. La nouvelle société, la Société normande d'information et de communication (Snic), verra le jour le 1er août, a précisé François Charmot, délégué SNJ au comité d'entreprise.

En mars, la direction de Paris-Normandie et de trois autres titres du Groupe Hersant Média en Seine-Maritime (Le Havre-Presse, Le Havre-Libre et le Progrès de Fécamp), ainsi que de leurs suppléments hebdomadaires (Liberté-Dimanche et Le Havre-Dimanche) avait présenté au comité d'entreprise un plan de relance prévoyant la suppression de 111 postes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.