Cet article date de plus de quatre ans.

Fin de la grève à i-Télé: l'émission de Morandini maintenue, l'info en continu toujours privilégiée

Les salariés d'i-Télé ont voté la reprise du travail le 16 novembre après une grève de 31 jours. Maxime Saada, directeur général du groupe Canal+, annonce que l'émission de Morandini, déclencheur de la grève, sera maintenue. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Maxime Saada, directeur général du groupe Canal+. (XAVIER LEOTY / AFP)

Mercredi 16 novembre, après l'annonce de la fin de la grève à i-Télé, le directeur général du groupe Canal+, Maxime Saada, a annoncé à franceinfo qu'i-Télé "va rester une chaîne d'information en continu". Elle comportera juste "une coloration éditoriale différente de ses concurrentes", avec davantage de sport, de cinéma et d'actualité internationale.

Le numéro deux du groupe de Canal+ a confirmé que l'animateur Jean-Marc Morandini resterait à l'antenne mais à une date et un horaire "qui restent à déterminer". L'émission fera l'objet de la "même rigueur" que le reste des programmes, a-t-il souligné. L'arrivée de Jean-Marc Morandini a été le déclencheur de la grève à i-Télé.

La reprise du direct pas encore programmée 

Maxime Saada n'a pas précisé combien de salariés d'i-Télé allaient quitter la rédaction. "Les équipes sont épuisées. On va faire un état des lieux, on ne sait pas encore quand le direct va reprendre", a-t-il précisé, avant d'ajouter : "Maintenant il faut se remettre au travail, se reconstruire, préparer le lancement de CNews [le futur nom d'i-Télé, ndlr]"

Les salariés d'i-Télé ont décidé de reprendre le travail le 16 novembre après une grève de 31 jours, un record dans l'audiovisuel depuis 1968. Dans une tribune publiée sur le site Les Jours, ils expliquent avoir obtenu "des garanties sur l'indépendance de la rédaction" et la liberté de ne pas travailler avec Jean-Marc Morandini si un journaliste ne le souhaite pas. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jean-Marc Morandini

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.