Médias en Seine : un collectif lance un "guide des experts" pour valoriser dans les médias des intervenants "des quartiers populaires et de la ruralité"

Le collectif veut lutter contre l'"invisibilité sociale" et combattre "la visibilité négative" de certains intervenants du débat public ou des habitants des quartiers populaires. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un plateau de télévision (Photo d'illustration). (JEAN-MARC QUINET / MAXPPP)

Un collectif d'associations, composé de Banlieues Santé, la France s'engage, Ashoka et la fondation BNP Paribas, annonce lors du festival Médias en Seine, organisé mardi 22 novembre à la Maison de la radio et de la musique et au siège des Echos-Le Parisien, à Paris, la création d'un guide des experts, "pour une meilleure coopération entre médias et experts du terrain" afin de valoriser dans les médias des intervenants "issus des quartiers populaires et de la ruralité".

Il s'agit de lutter contre l'"invisibilité sociale, la relégation de certaines personnes du débat public", mais aussi de "combattre la visibilité négative", lorsque les habitants des quartiers populaires sont perçus comme des "dangers".

Ce guide des experts de proximité permettra "de valoriser et mettre en lumière des personnes, des associations, des entrepreneurs à impact, des initiatives issues des quartiers populaires et de la ruralité". Il doit permettre de faire "émerger plus de diversité en mettant en lumière des référents et experts dans de nombreux domaines : circuits courts, éducation, jeunesse, mentorat, alimentation, santé, économie circulaire, sport". Ce guide sera "sous un format imprimé et/ou plateforme numérique, en co-construction avec les médias".

>> Médias en Seine : les jeunes s'intéressent "peu" à l'actualité mais privilégient les médias traditionnels pour s'informer, selon notre sondage

Cette idée est née du constat "de voir toujours les mêmes dans médias". Ce guide doit aider à mieux "prendre en compte toutes les réalités de la France, dans toute sa diversité sociale, géographique, ethnique", insistent les associations à l'origine de cette initiative.

Ce collectif d'associations veut "entreprendre une démarche co-constructive avec les rédactions, les journalistes, les médias pour offrir une info en open data à des rédactions parfois débordées qui n’ont pas toujours le temps ni l’argent pour repérer les initiatives de proximité".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.