Le père de "Fort Boyard" est mort

Jacques Antoine s'est éteint vendredi à l'âge de 88 ans, après avoir inventé des jeux comme "Le Schmilblick" et "La Chasse aux trésors".

Fort Boyard, décor de l\'émission télévisée du même nom, en Charente-Maritime.
Fort Boyard, décor de l'émission télévisée du même nom, en Charente-Maritime. (CHRISTOPHE LEHENAFF / PHOTONONSTOP / AFP)

MEDIAS – Le père Fouras a perdu son père. Le prolifique créateur de jeux télévisés et radiophoniques à succès Jacques Antoine est mort vendredi 14 septembre à l'âge de 88 ans, d'un arrêt cardiaque. Au cours de sa longue carrière, il a inventé des années 50 aux années 90 plus de 150 jeux qui ont marqué la culture populaire française.

Après des débuts à la radio avec son acolyte Pierre Bellemare sur Europe 1, il arrive à la télévision en 1950 avec des créations comme "Télé match" et "La Tête et les Jambes". En 1969, il lance "Le Schmilblick", présenté par Guy Lux, que Coluche immortalise dans l'un de ses sketchs. Jacques Antoine invente aussi le jeu d'aventure avec "La Chasse aux trésors", dans lequel Philippe de Dieuleveult cherchait des trésors en hélicoptère.

"Le Schmilblick", "Tournez manège", "Fort Boyard"...

Suivront ensuite "L'Académie des neuf" avec Jean-Pierre Foucault, "Tournez manège" animé par Evelyne Leclercq, Simone Garnier et Fabienne Egal, puis "Fort Boyard", encore diffusé cet été sur France 2 après 23 saisons.

Egalement écrivain, il est l'auteur d'Une histoire vraie, dont fut tiré le scénario d'un classique du cinéma français, La Vache et le Prisonnier, réalisé en 1959 par Henri Verneuil, avec Fernandel dans le rôle-titre.