Cet article date de plus de trois ans.

Le Lab, site d'actualité politique d'Europe 1, ferme après sept ans d'activité (et 550 000 gifs)

Les fidèles du site ont été nombreux à rendre hommage sur Twitter au site, dont les audiences étaient jugées trop faibles par la direction.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Europe 1 avait lancé le Lab en 2011 pour couvrir l'actualité politique en vue de la présidentielle de 2012. (SOLAL / SIPA)

Le Lab, c'est fini. Mercredi 31 janvier, Europe 1 ferme ce site lancé fin 2011 pour suivre toute l'actualité politique avec un ton caustique. Annoncée en décembre, cette décision s'inscrit dans un contexte tendu pour la radio du groupe Lagardère, dont les audiences sont en fortes baisses et dont la direction souhaite "une réorientation de l’effort d’innovation (...) vers les podcasts, la vidéo, les formats interactifs et les assistants vocaux".  Selon Mind (article abonnés) les audiences du site étaient "jugées trop faibles par la direction" et les "revenus publicitaires non significatifs".

"Le Top 7 des excuses bien pourries de Nadine Morano pour démontrer qu'elle n'est pas raciste", "Que boivent les députés pour tenir lors des séances de nuit à l’Assemblée ?", "19 tweets que François Hollande devrait penser à effacer s'il veut se présenter en 2017"... Avec des sujets osés et un ton volontiers ironique plébiscité par les internautes, le site a suivi pas moins de trois présidences, rappelle-t-il dans un ultime billet en forme de bilan en chiffres et (bien sûr) en gifs : "0 condamnation","5 Premiers ministres", "21 soirées électorales", "42 coups de pression de politiques", "près de 30 000 articles" ou encore "324 000 followers sur Twitter". 

C'est d'ailleurs sur Twitter que les fidèles du site, parmi lesquels figurent notamment des politiques (enfin, pas tous...), des journalistes et des passionnés d'actualité politique, ont tenu à lui rendre hommage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.