La pression monte à Radio France

A Radio-France, le mouvement de grève a été reconduit pour demain ce sera la 15e journée consécutive. Pour le P.D.G de Radio France, Mathieu Gallet, la situation s'aggrave. 

FRANCE 3
Ce mercredi 1er avril, la grève a été reconduite à Radio France. Le mouvement de grève entamera donc demain son quinzième jour. Et si les motivations étaient très spécifiques au début du mouvement, elles sont à présent générales: "La mauvaise gestion, c'est vraiment ce qui nous met en colère. On a une équipe à la direction depuis des années qui plombent la boite" explique aux caméras de France 3 Philippe Ducellier, salarié de Radio France

La station Le Mouv' sur la sellette

La mauvaise gestion dont se plaint ce salarié est aussi sanctionnée par la Cour des comptes. Les sages dénoncent en effet des effectifs trop importants et un déficit de 21 millions d'euros. Pour y remédier, la cour des comptes propose de fusionner certaines rédactions mais aussi les orchestres et de supprimer la station Le Mouv.
Inacceptable pour les grévistes: "Les économies de ces trois dernières années, ont été faites sur le fonctionnement et maintenant on nous dit que c'est le modèle qui est en cause. Donc on va s'attaquer à nos façons de travailler. C'est l'emploi qui est en jeu mais aussi la qualité de ce que l'on met à l'antenne" explique Lionel Thompson, journaliste à France Inter. 
Le JT
Les autres sujets du JT
La Maison de la radio à Paris, siège de Radio France, en juillet 2013.
La Maison de la radio à Paris, siège de Radio France, en juillet 2013. (THOMAS SAMSON / AFP)