Cet article date de plus de treize ans.

La Chine réitère ses accusations contre Google

La Chine a de nouveau accusé Google de violer les lois chinoises anti-pornographie
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 
La Chine a de nouveau accusé Google de violer les lois chinoises anti-pornographieLa Chine a de nouveau accusé Google de violer les lois chinoises anti-pornographie

Des remontrances faîtes quelques heures après que le site en anglais du moteur de recherches eut été temporairement inaccessible dans le pays.

"Nous avons constaté que Google diffuse beaucoup de contenus pornographiques ce qui viole sérieusement les lois et règlements chinois", a déclaré le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Qin Gang.

"Google est une entreprise internet fournissant des services en Chine et devrait observer strictement les lois et règlements chinois", a-t-il ajouté.

Le principal site en anglais de recherches Google a été inaccessible pendant plus de deux heures en Chine mercredi soir mais pas les pages chinoises du moteur de recherches, Google.cn, a rapporté jeudi le China Daily.

"Google a reçu des plaintes d'usagers sur l'inaccessibilité de google.com. Mais nous n'avons pas d'autre commentaire à faire", a indiqué une responsable de la société de relations publiques représentant Google, en requérant l'anonymat.

L'interruption de google.com a aussi coupé tout accès à gmail, le service de courrier électronique de Google.

La semaine dernière, la Chine avait suspendu certains services du moteur de recherches de Google, l'accusant de ne pas avoir installé les filtres de blocage de la pornographie exigés par la loi chinoise.

Tous les ordinateurs dotés d'un logiciel anti-pornographie


Cette affaire intervient alors que le gouvernement chinois a décidé que tous les ordinateurs vendus en Chine à partir du 1er juillet devraient être dotés d'un logiciel anti-pornographie, suscitant de vives inquiétudes dans le pays et à l'étranger.

Début janvier, la Chine, qui compte le plus grand nombre d'internautes au monde (300 millions), a lancé une nouvelle campagne pour lutter contre "la vulgarité et la pollution morale" sur l'internet.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.