L'homme de radio José Artur, créateur du "Pop-Club", est mort

L'animateur de radio José Artur est mort samedi matin à l'âge de 87 ans des suites d'un accident vasculaire cérébral. C'est son fils David Artur, qui l'a annoncé ce matin. Grande voix de Radio France, José Artur avait créé en 1965 l'émission culte "Le Pop-Club" sur France Inter. Emission qu'il a animée pendant quarante ans avec une grande liberté de ton.

(L'animateur de radio José Artur, qui était hospitalisé depuis une dizaine de jours à la suite d'un accident vasculaire cérébral, est mort tôt samedi matin © MEIGNEUX/SIPA)

José Artur est mort à l'âge de 87 ans ce matin.  Pendant quarante ans, il a été aux commandes d'une émission culte de Radio France, l'émission "Pop Club" sur France Inter qu'il anima de 1965 à 2008.Cette émission marathon, quatre soirs par semaine, recevait des artistes, écrivains de tous horizons mais aussi des hommes politiques de tous bords pendant plusieurs heures. José Artur c'était aussi un ton particulier et beaucoup d'humour. 

Un homme "merveilleusement drôle" (Jean-Luc Hees)

Jean-Luc Hees, ancien président de Radio France se souvient d'un homme "merveilleusement drôle ". "C'est un homme qui n'avait pas de méchanceté. Il aimait rire et il aimait rire de son prochain ", explique-t-il. "Je l'ai infiniment admiré parce que je l'ai vu faire, je l'ai vu travailler avec cette espère d'aisance. Il avait beaucoup compté dans cette scène parisienne qui est parfois si difficile à saisir et que lui saisissait parfaitement bien, d'ailleurs avec toutes ses vanités. Et c'est ce que j'aimais aussi beaucoup chez lui, cette autodérision et le goût de dire certaines vérités à sa façon et parfois avec infiniment de courage aussi ".  

Jean-Luc Hees rend hommage à José Artur, "une catégorie au-dessus"
--'--
--'--

Un "présentateur frondeur" (Jean-Pierre Mocky)

"C’est un personnage qui avait voulu travailler dans l’ironie", confirme  l'acteur et réalisateur Jean-Pierre Mocky, plusieurs fois invité de l’émission de José Artur. "C’est-à-dire qu’en fait ce n’était pas un présentateur comme nous en avons beaucoup aujourd’hui qui lèchent es bottes des invités. C’était un type qui avait décidé de faire une émission le soir, Pop Club, il invitait des mecs et il leur disait ce qu’il vouait leur dire. Il était très franc, et c’était ça son truc ", se souvient-il.

José Artur, "un présentateur frondeur" (Jean-Pierre Mocky)
--'--
--'--

 

"Toute une époque qui disparait" (Mathieu Gallet)

Depuis l'annonce de sa mort, les réactions se multiplient pour rendre hommage à cet animateur hors normes, homme de radio et comédien dans l'âme. "José Artur est mort et c'est toute une époque, un ton à la radio qui disparaît. Quelle tristesse pour à franceinter et à radiofrance !", a tweeté le président directeur général de Radio France, Mathieu Gallet.

 

 

"Une longue et belle vie" (Ivan Levaï)

Le journaliste Ivan Levaï salue lui aussi un grand homme de radio, qui était  "plus que ça ". "On ne connaissait pas beaucoup son image et pourtant il avait été comédien, une longue vie à France Inter, et une belle vie aussi parce qu’au court de cette vie dans ses émissions il avait rencontré (il m’avait dit ça un jour) les 5.000 personnes qui font le tout Paris. Et il les avait non seulement rencontrés mais aussi interviewées" , poursuit Ivan Levaï qui a connu José Artur "à une époque où il était l’ami, le confident de Simone Signoret et d’Yves Montand ", se souvient-il.

José Artur "on oubliait son âge, c'était un homme très fin, très cultivé, très spirituel, très drôle" (Ivan Levaï)
--'--
--'--

Outre le "Pop-Club", José Artur avait aussi animé des émissions comme "Q'il est doux de ne rien faire", "Flirtissimo", "Avec ou sans sucre", "A qui ai-je l'honneur?",  "Table ouverte", "Au niveau du vécu", "A l'heure du loup", ou encore "C'est pas dramatique". Il avait aussi collaboré dans plusieurs émissions de télévision et tourné avec Costa-Gavras ("Z"), Jean Yanne ("Deux heures moins le quart avant Jésus-Christ") ou Claude Lelouch ("il y a des jours et des lunes") notamment.

ARCHIVE | José Artur avec Philippe Vallet, à l'occasion de la réédition, en 2009, de son autobiographie intitulée "Au Plaisir des autres" aux éditions Lafon.
--'--
--'--

PRATIQUE ►►► Pour prolonger l'écoute du Pop Club