Igor Bogdanoff, ancien présentateur de l'émission "Temps X", est mort à l'âge de 72 ans, six jours après son frère jumeau Grichka

"Dans la paix et l'amour, entouré de ses enfants et de sa famille, Igor Bogdanoff est parti vers la lumière lundi 3 janvier 2022", ont écrit ses proches dans un message transmis par son agent.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Igor Bogdanoff et son frère Grichka Bogdanoff aux Folies Bergères, à Paris, le 28 septembre 2018.  (LUCAS BARIOULET / AFP)

Igor Bogdanoff, l'un des deux jumeaux stars des années 1980 pour avoir lancé la première émission télévisée de science-fiction en France, est mort lundi 3 janvier à l'âge de 72 ans, six jours après son frère Grichka, a annoncé son agent à l'AFP. "Dans la paix et l'amour, entouré de ses enfants et de sa famille, Igor Bogdanoff est parti vers la lumière lundi 3 janvier 2022", ont écrit ses proches dans un message transmis par son agent.

La famille n'a pas souhaité communiquer sur les causes de la mort d'Igor Bogdanoff, survenue lundi après-midi dans un hôpital parisien. Son frère jumeau Grichka était mort le 28 décembre, après plusieurs jours d'hospitalisation et de coma. Là aussi, la famille n'avait pas souhaité communiquer sur les causes de sa mort mais des proches avaient assuré qu'il n'était pas vacciné et qu'il était mort du Covid-19.

L'avocat des deux frères, Edouard de Lamaze, a confirmé sur franceinfo qu'ils sont décédés des suites du Covid-19. "Ce n'étaient pas des anti-vaccin. Alors maintenant, on peut se poser la question pourquoi ils n'auraient pas été vaccinés ? Là, je rentre dans un domaine beaucoup plus intime, qui est celui du secret médical, de la pudeur. Ce n'est certainement pas à moi, avocat, de poser la question", a-t-il déclaré.

Leurs ouvrages critiqués par la communauté scientifique

Rendus célèbres dans les années 1980 par leur émission de science-fiction "Temps X" sur TF1, où ils évoluaient dans un décor de vaisseau spatial avec des combinaisons futuristes, Igor et Grichka étaient devenus l'objet de railleries pour leurs visages profondément transformés qu'ils avaient eux-mêmes qualifiés "d'extraterrestres".

Leurs ouvrages scientifiques avaient aussi suscité leur lot de controverses et leur avaient valu les foudres d'une partie de la communauté scientifique, critiquant la "faible valeur" de leurs travaux.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.