Cet article date de plus de sept ans.

HORS-SERIE LE NOUVEL OBSERVATEUR - Le pari renversant des scientifiques "Demain, tous immortels ?"

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (©)

Les progrès de la médecine se sont toujours nourris
d'avancées technologiques. La technologie vaincra-t-elle la mort ? Qu'est-ce
que la biothérapie ? Comment la fiction avait anticipé le phénomène ?
Le Nouvel Observateur met en avant ces thèmes très actuels à travers un dossier
spécial en kiosque dès le 2 janvier 2014.

Au sommaire

de ce numéro spécial :

La
" technomédecine " vaincra-t-elle la mort ?

Les progrès de
la médecine se sont toujours nourris d'avancées technologiques. La convergence
dite NBIC - nanotech, biotech, technologie de l'information et intelligence
artificielle - ouvre des perspectives inédites pour l'avènement d'une
techno-médecine personnalisée. Selon certains, on vivrait alors plus de 150
ans... La baisse du prix de l'analyse génomique et les avancées dans la
manipulation du vivant repoussent les frontières du possible. Les
" pharma " et les médecins vont complètement changer leur manière de
travailler. Aux Etats-Unis et en Asie, ces domaines sont perçus comme la
nouvelle frontière du business. Une génération nourrie au numérique sera moins
regardante sur les transgressions morales. Des pays sans tabou éthique
investissent massivement sur cette biomédecine de demain. La réglementation de
ces possibles sera un enjeu de civilisation.

Deux pages
iconographiques sur le thème : Des " biothérapies " en marche
 

Un schéma de
corps humain, avec huit à dix cartouches renvoyant aux thérapies innovantes
déjà en test sur la planète (diabète, leucémie, greffes de peau, cartilage du
genou, dégénérescence maculaire de l'œil...)

Californie,
voyage au cœur de l'idéologie  " trans-humaniste "

La Singularity
University  de San Diego regroupe tous les scientifiques de renom,
partisans d'utiliser les nouvelles technologies pour améliorer l'humain. 
On retrouve en particulier, dans l'orbite de Google, une start-up de la
démocratisation du séquençage de l'ADN (23andMe, dirigée par l'ex-femme de
Sergey Brin) une autre - Calico, dirigée par l'ex patron de Genentech -
qui a pour mission de " vaincre la mort ". Par ailleurs, une
génération d'étudiants libertaires, marchant sur les traces des hackers de
l'informatique, pratiquent la  " Do-It-Yourself Biology " dans
leur arrière cuisine...

Singapour, 
Biotech Nation
 

L'Etat nation
fabrique des ingénieurs en biotech comme l'Inde des ingénieurs informatiques.

Gare aux
marchands de rêve !

Tijuana :
Hier on y assemblait des téléviseurs, aujourd'hui on y trafique des humains... La
ruée des Américains vers les cliniques de " thérapies cellulaires "
plus ou moins bidon, qui fleurissent à la frontière nord du Mexique.

Une nouvelle inédite de Laurent Alexandre   (médecin,
Enarque et startupper biotech) auteur de l'essai " La mort de la
mort
 " aux éditions JC Lattès et des romans "Google Democracy  " et " Adrian
Humain 2.0
 " aux éditions Naive. Son thème : une possible " guerre " de
générations mais aussi géostratégique entre " bio-conservateurs " et
militants d'un humain " augmenté ".

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.