DIRECT. Radio France : la grève est reconduite jusqu'au mardi 7 avril

L'assemblée générale des salariés a également voté "à une écrasante majorité" une motion de défiance contre leur PDG, Mathieu Gallet.

La Maison de la radio à Paris, siège de Radio France, en juillet 2013.
La Maison de la radio à Paris, siège de Radio France, en juillet 2013. (THOMAS SAMSON / AFP)
Ce qu'il faut savoir

La mobilisation ne faiblit pas à Radio France. Vendredi 3 avril, au 16e jour de grève, le mouvement a été reconduit jusqu'au mardi 7 avril, où doit se tenir une nouvelle assemblée générale. Cette reconduction a été votée par les salariés réunis à la Maison ronde dans la matinée, selon notre journaliste présent sur place. 

Le dialogue semble rompu entre les salariés et leur PDG, Mathieu Gallet, qui envisage un plan de départs volontaires de 200 à 300 salariés seniors, l'arrivée sur les ondes d'un "autre type d'annonceurs" publicitaires, des "économies sur les frais de diffusion" et le renoncement à l'un des deux orchestres de Radio France.

Il doit présenter son plan aux salariés lors d'un comité central d'entreprise extraordinaire prévu mercredi à 11 heures, juste après une audition devant la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale.

 Motion de défiance votée : "L'assemblée générale des salariés grévistes de Radio France a voté à la quasi-unanimité une motion de défiance contre le directeur de la radio publique, Mathieu Gallet. Il y a eu un vote contre et 13 abstentions", rapporte Le Figaro

Mathieu Gallet ne démissionnera pas. "Je ne démissionnerai pas, j'irai jusqu'au bout", a affirmé jeudi Mathieu Gallet sur i-Télé. "J'ai été nommé il y a un peu plus d'un an par le CSA, à l'unanimité. Et seul le CSA peut me retirer mon mandat. (...) Le CSA m'a renouvelé sa confiance la semaine dernière, a-t-il lancé. Il n'y a pas un sujet Mathieu Gallet, il y a un problème Radio France."

Les syndicats demandent une médiation. Après une rencontre avec deux conseillers de Manuel Valls jeudi, les syndicats se disent pessimistes. "On a demandé une médiation. On ne voulait pas sortir de cette réunion sans engagement de l'État. On n'a rien eu", a regretté Jean-Paul Quennesson, délégué Sud. "La balle est maintenant dans le camp du Premier ministre et de la ministre de la Culture", a-t-il ajouté. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #RADIO_FRANCE

17h22 : La tension est montée d'un cran dans le conflit à Radio France, avec le vote d'une motion de défiance contre son PDG, Mathieu Gallet, plus que jamais sous pression, et la poursuite de la grève jusqu'à mardi. Voici trois choses vues dans la Maison Ronde au 16e jour de grève.



(JACQUES DEMARTHON / AFP)

15h57 : C'est vrai que France-Info (entre autres) nous manque... Beaucoup n'y reviendront pas avant longtemps !

15h56 : France bleu me manque je soutiens les grévistes

15h55 : J'aimais bien FIP mais depuis la grève c'est encore mieux. Rien que de la musique. Il faudrait juste supprimer le message avertissant de la grève

15h56 : Le conflit dure depuis plus de deux semaines dans la Maison ronde. Une motion de défiance a été votée contre Mathieu Gallet, PDG de Radio France, et la grève a été reconduite jusqu'à mardi matin. Certains d'entre vous le déplorent, d'autres soutiennent le mouvement.

14h33 : @anonyme est allergique aux salariés du public mais semble accroc à leurs emissions. Donc tout va bien... Vive radio france. Soutien.

14h35 : Je suis outré par la réaction de anonyme vis-à-vis de la grève de Radio France. On parle tout de même de la suppression de plusieurs centaines de salariés, de centaines de vies, de familles. Il faudrait être fou pour ne rien faire lorsque votre avenir est en jeu. Je vous soutiens et allez jusqu'au bout !

14h34 : Au secours, France Inter ! Revenez vite ! J'ai écouté les autres matinales depuis 15 jours, et c'est à pleurer de désespoir ...

14h32 : Le mouvement de grève à Radio France est entré dans sa troisième semaine. Il est l'un des plus durs de l'histoire de la Maison ronde. Et cela ne vous laisse pas indifférent.

14h05 : @thomas : La poursuite de la grève jusqu'à mardi et la motion de défiance contre le PDG de Radio France, Mathieu Gallet, ont été votées par les seuls salariés qui participaient à une assemblée générale au studio 105 de la Maison Ronde à Paris.

14h04 : bonjour, qui vote la grève, est-ce la totalité des employés ou seulement une partie ? Merci.

13h59 : @LeBreton : La grève à Radio France touche la plupart des métiers de la Maison ronde. Les journalistes, non-grévistes jusqu'au début de la semaine, ont décidé de rejoindre le mouvement juste pour aujourd'hui. Sur Twitter, le SNJ de l'entreprise publique détaille le taux de grévistes au sein du groupe.

13h53 : Qui fait grève ? Les techniciens, les journalistes ? Je ne m'y retrouve plus...

13h08 : Que Radio France continue sa grève...Justifiée ou pas, ils passent pour des enfants gâtés, coulent leur boutique et compte sur le contribuable pour prendre à sa charge le coût de la grève (car au final, ça sera ca). Si le service (qu'ils ne rendent plus depuis 15j maintenant ) public est si difficile, qu'ils essaient donc d'aller voir dans le privé...

13h08 : Rendez nous France-Info ! 16 jours sans Fabienne, Raphaël, Céline, etc... Je me suis mis aux anxiolytiques et je creuse le trou de la sécu ! :)

13h08 : Cette grève est l'une des plus dures de l'histoire de la Maison ronde. Elle est entrée dans sa troisième semaine. Et elle est reconduite jusqu'à mardi. La situation est bloquée. Vos avis divergent.

12h25 : Avant de voter la poursuite de leur grève jusqu'à mardi prochain, les salariés de Radio France réunis en assemblée générale ont également voté "à une écrasante majorité" une motion de défiance contre leur PDG, Mathieu Gallet. Notre journaliste sur place le rappelle.

12h15 : Les salariés de Radio France votent la poursuite de leur grève jusqu'à mardi prochain, selon notre envoyé spécial.

12h01 : L'assemblée générale des salariés a voté "à une écrasante majorité" une motion de défiance contre leur PDG, Mathieu Gallet.

11h46 : Notre journaliste Fabien Magnenou est à Radio France. Le groupe est touché par une grève depuis 16 jours. Les journalistes ont rejoint le mouvement aujourd'hui pour la première fois depuis le début du conflit, à l'appel du Syndicat national des journalistes.

11h14 : A Radio France, l'assemblée générale des personnels se poursuit. Selon notre journaliste présent, Fabien Magnenou, les déclarations du PDG Mathieu Gallet sont au cœur des débats. Vous pouvez les lire ou les relire en cliquant ici.

10h36 : A Radio France, l'assemblée générale des personnels de Radio France commence. Notre journaliste Fabien Magnenou est sur place, à la Maison de la radio.

10h10 : L'assemblée générale des personnels de Radio France va débuter, au 16e jour de grève. Pour le premier jour, les journalistes ont rejoint le mouvement. Notre journaliste Fabien Magnenou est sur place, à la Maison de la radio.

09h48 : 16e jour, aujourd'hui, de grève à Radio France. A partir de 10 heures, nous suivrons en direct l'assemblée générale des salariés. Hier, son PDG, Mathieu Gallet, a affirmé que "seul le CSA [pouvait] me retirer mon mandat. (...) Je ne démissionnerai pas, j'irai jusqu'au bout." Des précisions dans notre article.



(LOIC VENANCE / AFP)


Franceinfo est partenaire de la consultation "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" avec Make.org, Reporters d’Espoirs et plusieurs autres médias. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.