Cet article date de plus d'onze ans.

Google a lancé officiellement mardi un nouveau service qui va élargir ses recherches à vos amis

Concrètement, le moteur de recherche propose en annexe des résultats trouvés dans votre cercle d'amis qui préalablement auront été identifiés et trouvés sur les réseaux sociaux et les sites web 2.0 (Facebook, Twitter, Flickr,...).Pour le moment encore en version beta, la fonction Social Search est limitée à la version américaine de Google.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une capture d'écran de Google.com et de la fonction Social Search. (DR)

Concrètement, le moteur de recherche propose en annexe des résultats trouvés dans votre cercle d'amis qui préalablement auront été identifiés et trouvés sur les réseaux sociaux et les sites web 2.0 (Facebook, Twitter, Flickr,...).

Pour le moment encore en version beta, la fonction Social Search est limitée à la version américaine de Google.

Pour accéder à cette nouvelle fonction, il faut être titulaire d'un compte Google dans lequel la liste de contacts Gmail et toutes les informations relatives à vos réseaux auront été ratissées. Tous les "amis" de l'utilisateur qui laissent apparaître des informations liées à la recherche sont cités par Social Search.

A côté des résultats traditionnels, Google propose des commentaires et contenus issus de vos réseaux sociaux sous l'onglet "Results from your circle" (soit "Résultats provenant de votre cercle").

Mais Social Search va plus loin. Il ne s'arrête pas au premier cercle d'amis puisqu'il va chercher chez les amis des amis. Ainsi, avec cette nouvelle fonction, la recherche se fait dans tous vos contacts Facebook, Twitter, FriendFeed et MySpace (que Google indexe en temps réel depuis décembre dernier). Mais aussi chez tous les "amis" et "followers" de vos contacts. De l'autre côté, des résultats vous concernant peuvent apparaître dans les recherches de personnes qui vous sont inconnues.

Respect de la vie privée oblige, Google annonce ne pas accéder aux contenus définis comme privés. Par exemple, le moteur de recherche ne peut pas passer en revue les murs personnels de Facebook si l'utilisateur l'a défini comme privé.

Avec son nouvel outil, Google s'assure néanmoins de garder les internautes sur ses propres pages, en évitant qu'ils aillent naviguer sur d'autres sites.

Une vidéo expliquant le fonctionnement de Social Search
(en anglais)





Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.