Témoignage : un ancien de la Ddass au service des enfants

Hakan Marty, qui a grandi en foyer et en famille d'accueil, souffre encore aujourd'hui de l'absence de sa famille. À 25 ans, il compte devenir éducateur spécialisé et venir en aide aux enfants qui auront besoin de lui. Rencontre.

Voir la vidéo
france 2

Quand la solitude se fait trop douloureuse, il a pris l'habitude de regarder la mer. À 25 ans, Hakan Marty est un ancien de la Ddass, comme l'on appelait avant l'aide sociale à l'enfance. Il n'a pas été élevé par ses parents, mais a grandi en famille d'accueil en et foyer. France 2 l'avait rencontré il y a six, il avait alors 19 ans et l'aide sociale à l'enfance avait donc arrêté de le prendre en charge. En première année de faculté de sport, il menait ses études sous pression. Sans soutien familial, il était obligé d'entrer à grands pas dans le monde des adultes et s'était interdit un grand nombre de rêves.

Devenir une bonne étoile

France 2 l'a retrouvé six ans plus tard, dans les rues de Barcelone (Espagne). Faute de moyens, il a arrêté la faculté et fait un autre choix : devenir éducateur spécialisé. Actuellement, il est en stage en Espagne. Dans une association d'aide aux familles, il accompagne les enfants dans leurs devoirs et participe à des activités sportives et culturelles. Il lui a fallu un an pour trouver et financer ce stage. Peu de personnes connaissent son enfance chaotique, il ne veut susciter ni pitié, ni curiosité. Mais la peur de se retrouver un jour sans ressources à la rue est toujours là, d'autant que certains de ses anciens camarades ont connu cette situation. Pour financer ses études, le jeune homme a contracté un prêt étudiant et a travaillé pendant des mois, sept jours sur sept. Le jeune homme devrait obtenir son diplôme d'ici un an et demi. Il est bien résolu à devenir ce guide, cette bonne étoile, qui, à son tour, aidera les enfants que la vie n'a pas épargné.

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration.
Photo d'illustration. (PHILIPPE TURPIN / MAXPPP)