L'arrêt de "Plus belle la vie" va "avoir des répercussions en termes de tourisme et d'économie" à Marseille, affirme le président de la CCI Aix-Marseille-Provence

Diffusée depuis 2004 sur France 3, le feuilleton quotidien engendrait 80 millions d'euros de retombées économiques et 600 emplois dans la région marseillaise. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une partie du casting de la série Plus Belle la Vie, lors de la 59e édition du festival de télévision de Monte-Carlo en 2019. (VALERY HACHE / AFP)

L'arrêt de Plus belle la vie va "avoir des répercussions en termes de tourisme et d'économie" à Marseille, a expliqué vendredi 6 mai sur franceinfo Jean-Luc Chauvin, président de la CCI métropolitaine Aix-Marseille-Provence. Après 18 ans de diffusion, France 3 arrête cette série qui a contribué à changer l’image de Marseille et a permis à la ville de bénéficier d’importantes retombées.

franceinfo : L'arrêt de la série est-il un coup dur pour la ville ?

Jean-Luc Chauvin : Oui et à plusieurs niveaux. Tout d'abord pour la filière du cinéma. Nous sommes la deuxième terre de tournage en France avec plus de 1 700 journées de tournage, environ 80 millions d'euros de retombées. La série en place, c'est 600 emplois, un budget de 27 millions d'euros, c'est quasiment 85 000 euros par épisode. Donc oui, c'est un coup dur pour une série très développée sur le territoire.

Au-delà du cinéma, est-ce que cela va avoir une répercussion sur le tourisme ?

Cela compte aussi en termes de retombées économiques et de rayonnement, d'image, d'attractivité. Cette série, tout le monde la connaît en France, elle a permis de mettre Marseille, la Provence, en avant en France et à l'étranger. Beaucoup de touristes qui viennent visiter Marseille demandent où est le quartier du Mistral, où est le bar. Cela a donc des répercussions en termes de tourisme et cela touche, au-delà de l'industrie cinématographique, toute l'économie de notre ville.

France Télévisions promet d'investir à Marseille dans la production de fictions avec un budget annuel similaire. Qu'en pensez-vous ?

Cela va être dur de remplacer Plus belle la vie, mais il y a d'autres possibilités, d'autres séries. Un plan a été mis en avant avec "Marseille en grand", le plan du président de la République, pour accompagner la filière de l'industrie créative qui est très importante chez nous. Cela va donner des opportunités bien évidemment. Il va y avoir une période d'adaptation et plein de nouveaux projets qui vont pouvoir démarrer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France Télévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.