France Télévisions annonce l'arrêt de la diffusion de "Plus belle la vie" en novembre après 18 saisons et plus de 4 500 épisodes

La série emblématique diffusée sur France 3 depuis 2004 va s'arrêter. France Télévisions invoque l'évolution des "attentes des téléspectateurs" et de "la consommation des programmes" depuis dix-huit ans. Le groupe public s'est toutefois engagé à poursuivre "une nouvelle histoire avec Marseille et sa région".

Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Culture
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Le plateau de tournage de la série "Plus belle la vie", le 27 septembre 2012 à Marseille (Bouches-du-Rhône). (GERARD JULIEN / AFP)

Le couperet est tombé au Mistral. France Télévisions arrêtera en novembre la diffusion de sa série phare Plus belle la vie, à l'écran depuis 2004 sur France 3, a annoncé le groupe, jeudi 5 mai, invoquant l'évolution des "attentes des téléspectateurs" et de "la consommation des programmes" depuis dix-huit ans.

Le directeur des antennes de France Télévisions, Stéphane Sitbon-Gomez, Anne Holmes, directrice des programmes, et Christian Vion, en charge des moyens des antennes ont annoncé officiellement aux studios de la Belle de Mai la fin de la production du feuilleton marseillais.

"Ce jeudi 5 mai 2022, la direction de France Télévisions a annoncé aux équipes de Plus belle la vie, à Marseille, que cette saison serait la dernière, a précisé le groupe dans un communiqué. Plus belle la vie conclura ainsi son long parcours à l'antenne en novembre 2022. Ce feuilleton, pionnier et emblématique, est devenu la série française quotidienne la plus longue de l'histoire et une marque forte de France 3", a salué le groupe au sujet d'un programme "transgénérationnel, ancré dans la proximité, l'authenticité et les réalités de la société française dans toute sa diversité".

Une audience qui s'est effritée

Mais "un renouvellement de l'offre créative est nécessaire", estime France TV, à l'heure du boom des plateformes de streaming et alors que trois autres feuilletons quotidiens concurrencent Plus belle la vie, sur TF1 et France 2.

Avec Plus belle la vie, France Télévisions a relancé avec succès le genre du feuilleton populaire. Lancée en 2004, sur l'antenne de France 3, la série emblématique de la chaîne publique avait atteint près de 7 millions de téléspectateurs dans les années 2000 mais les audiences se sont effritées ces dernières années, tombant à 2,7 millions en moyenne sur la saison 2021-2022, selon Médiamétrie.

Clap de fin pour Plus Belle la vie après 18 saisons. (CAPTURE D'ÉCRAN FRANCE 3 / Pauline Guigou)

Quelque 600 intermittents


Roland, Mirta, Luna, Céline, Blanche, Mélanie et Thomas sont entrés dans les foyers français en septembre 2004. 
Rapidement la série devient culte et contribue même à dorer l'image de Marseille. Une des clés du succès de la série, créée par Hubert Besson, c'est de refléter la société et ses évolutions. Le feuilleton aborde de nombreux sujets de société à travers le quotidien de ses personnages. PBLV restera ainsi comme la première fiction à avoir montré un baiser entre deux hommes à la télévision française, rappelle France 3 Marseille.

Si la fin de la série va laisser orphelins des milliers de fans, elle va aussi provoquer la fin de contrat de nombreux collaborateurs du secteur audiovisuel. Personnel technique, comédiens, scénaristes, Plus belle la vie a fait travailler chaque année quelque 600 intermittents. Présentes sur site lors de l'annonce, les équipes accusent le coup. "Ça y est, c'est le clap de fin. On nous a annoncé la fin de tournage fin septembre", a déploré Thierry Lavaille, délégué syndical Force ouvrière, présent sur le tournage à la Belle de Mai. 

De nouveaux projets à Marseille

France Télévisions s'est toutefois engagé à poursuivre "une nouvelle histoire avec Marseille et sa région" via "un nouveau pacte créatif" dans la cité phocéenne, "dans la prolongation du plan France 2030", qui doit se "traduire par le tournage de nouvelles séries originales".

"On est soulagés dans un sens car France Télévisions s'est engagé à compenser au centime près, soit 30 millions d'euros par an, le montant du tournage de Plus Belle la vie à Marseille via des mini-séries" ou téléfilms", a ajouté ce technicien qui travaille depuis dix-sept ans sur la série.

Une fin "à la hauteur de ce qu'elle a apporté"

Pour célébrer en beauté la fin d'une aventure de 18 ans, la chaîne assure dans un communiqué ne pas "oublier ni le public, ni celles et ceux qui ont contribué à faire de Plus belle la Vie une série qui a marqué l'histoire de la télévision et fait partie de notre patrimoine commun". Elle promet ainsi que la fin du feuilleton "sera à la hauteur de ce qu'il a apporté aux Français pendant de nombreuses années". 

En novembre, les fans de la série pourront découvrir l'épilogue que France 3 s'engage "à boucler dignement avec le public et l'ensemble des talents qui l'ont façonnée, derrière et devant la caméra."

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers France Télévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.