Cet article date de plus d'onze ans.

France Info en deuil: Jean-Paul Brouchon est mort

Cette année, le Tour de France se disputera sans Jean-Paul Brouchon. Il n'en fera pas vivre les faits d'armes avec son style inimitable, et son amour des mots. Il est décédé cette nuit des suites d'une longue maladie. Il avait 72 ans. "C'est un seigneur de la profession qui disparaît" a commenté Guy Drut.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (Radio France ©Alexandre Marchi)

Jean-Paul Brouchon était fier de son palmarès, 44 Tours de France, dont 31 à moto. Et 20 Jeux Olympiques. Mais sa passion, c'était le cyclisme, et les cyclistes dont beaucoup étaient ses amis. Sur son blog, dont il twittait dés leur publication, il avait travaillé presque jusqu’au bout. Son dernier article publié le 5 mai dernier était consacré au départ du Tour d'Italie. Depuis, ses amis avaient pris la relève en attendant son improbable retour, en espérant sa présence avec le peloton au départ du Tour de France.
Mais il n'y sera pas.

“C'était quelqu'un d'assez impressionnant d'abord par sa taille... Et au-delà de cela, il incarnait le coté mythique du Tour de France... C'était un caractère qui pouvait être extrêmement rugueux. Il mettait de la passion dans ses commentaires. Je retiens que les gens, quand ils sont grands dans leur métier, ils ont un caractère qui va avec; l'eau tiède, ça n'existe pas” a déclaré Jean-Luc Hees, le président de Radio France, sur France Info.

Selon Guy Drut,“ il faisait vraiment honneur à sa profession. C’était un homme avec lequel on pouvait avoir un vrai dialogue. On pouvait se confier. Il n’y avait pas de off ni de on… C’était un homme très respecté, un spécialiste de la science sportive. Un honnête homme au sens ancien du terme.”

ARCHIVES BROUCHON TdF 89 G.Lemond
écouter
  (Radio France ©Alexandre Marchi)

L'une des premières voix de France Info

Jean-Paul Brouchon avait inventé la retransmission des matchs en multiplex sur France-Inter. C'est lui que Roland Faure, devenu président de Radio France, va recruter pour faire de la toute nouvelle France Info, la radio du sport. Jean-Paul Brouchon devient le premier journaliste sportif de la radio d'infos en continu, avec comme ambition de donner aux auditeurs l'impression d'assister eux-mêmes aux épreuves.

Quand France Info commence à émettre le 1er juin 1987, Roland-Garros entame sa deuxième semaine avec un match qui oppose le français Tarik Benhabilès au suédois Mats Willander. Jean-Paul Brouchon a tout prévu pour faire passer à l'antenne le bruit des balles, le cliquetis de la pluie sur les bâches et les interventions de l'arbitre...

Pour le Tour de France, il a antenne ouverte. “Le soir de la dernière étape, Jacques Godet, le patron du Tour m'a convoqué. Il m'a dit: vous êtes une des deux révélations du Tour.” L'autre c'était l'installation d'écrans géants aux meilleurs endroits pour le public.
Des moments qu'il n'oubliera pas:
“Tout le monde nous écoutait. J'ai vécu ces années-là les plus beaux moments de ma vie professionnelle.”

Devenu rédacteur en chef, Jean-Paul Brouchon avait quitté Radio France en 2003 pour de nouvelles aventures, toujours liées au cyclisme.

Double Micro d'or, classé “Meilleur journaliste” en 2000 par l’Association des Ecrivains Sportifs, il avait également été récompensé pour ses écrits par le Prix Henri Desgrange, le Prix Pierre Chany et à deux reprises par le Prix du Sénat. Il avait aussi reçu la Légion d'honneur en décembre 2009.

Parmi les livres signés par Jean-Paul Brouchon et publiés aux éditions Jacob-Duvernet :

  • Les Histoires merveilleuses du Tour de France .
  • L’histoire des Jeux Olympiques
  • Les petites histoires de la Grande Boucle
  • Le Hinault
  • Le Poulidor
  • Cahier de vacances spécial Tour de FranceSylvie Johnsson

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.