Des syndicats de France Télévisions vont déposer une demande au tribunal de grande instance

La CFDT, le SNJ, la CFE-CGC et des comités d'entreprise de France Télévisions demandent l'annulation de la consultation organisée par le groupe public pour sa réorganisation.L'avis émis mardi par le comité central d'entreprise (CCE), bien que négatif, autorise France Télévisions à mettre en oeuvre son projet d'organisation à compter du 4 janvier.

(France Télévisions)

La CFDT, le SNJ, la CFE-CGC et des comités d'entreprise de France Télévisions demandent l'annulation de la consultation organisée par le groupe public pour sa réorganisation.

L'avis émis mardi par le comité central d'entreprise (CCE), bien que négatif, autorise France Télévisions à mettre en oeuvre son projet d'organisation à compter du 4 janvier.

Mais cet avis émis par la CGT, majoritaire, est contesté par les élus SNJ, CFDT, CFE-CGC et Sud qui, eux, n'ont pas voulu voter, estimant "ne pas avoir été suffisamment informés" sur le projet de réorganisation.

La CFDT, le SNJ et la CFE-CGC ainsi que 14 comités d'entreprise (sur 27 au total) de France Télévisions ont décidé d'aller en justice pour une action en annulation de la procédure de consultation sur le projet de la nouvelle organisation", a indiqué mercredi la source syndicale.

L'action sera déposée au TGI de Paris en début d'année et un avocat a déjà été mandaté.

La loi réformant l'audiovisuel public a transformé France Télévisions (France 2, France 3, France 4, France 5 et RFO), auparavant constitué d'une quarantaine de sociétés, en une entreprise commune.

Dans ce cadre, France 3 va réorganiser son réseau régional en regroupant les 13 directions régionales en quatre "pôles de gouvernance" et en créant 24 web télévisions.