Christophe Deloire, le directeur général de Reporters sans frontières, est mort à l'âge de 53 ans

Avant de prendre la tête de l'organisation de défense de la liberté de la presse, Christophe Deloire avait dirigé le CFJ, une école de journalisme reconnue, de 2008 à 2012. Il avait aussi travaillé pour "Le Point", Arte et TF1.
Article rédigé par franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Christophe Deloire, directeur général de Reporters sans frontières, à Paris, le 6 octobre 2023. (THOMAS SAMSON / AFP)

Christophe Deloire, directeur général de Reporters sans frontières (RSF), est mort samedi 8 juin, à l'âge de 53 ans, a appris franceinfo auprès de sa famille. Il a succombé à "un cancer fulgurant", écrit RSF dans un communiqué. Christophe Deloire y exerçait ses fonctions depuis 2012 et "a transformé l'association (...) en un champion mondial de la défense du journalisme, durant douze ans", salue RSF. Le journaliste était hospitalisé à Paris depuis plusieurs semaines.

"Christophe Deloire avait le journalisme au cœur. Pour la liberté d'informer et le débat démocratique, cet esprit libre se battait, sans frontières, sans repos, a réagi Emmanuel Macron sur X. Son combat universel reste le nôtre."

"Profonde tristesse", a réagi sur X Pierre Haski, le président du conseil d’administration de RSF. "Christophe Deloire avait mis toute son énergie à la défense de la liberté d’informer à un moment de grand péril", a-t-il ajouté. "Face à la répression des journalistes en Algérie ou au raid de Bolloré sur Le JDD, j'avais pu apprécier la constance de ce défenseur d'une presse libre", a écrit sur X Dominique Sopo, président de SOS Racisme.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.