Cet article date de plus de neuf ans.

Christine Ockrent quitte l'Audiovisuel extérieur de la France

Après des mois de guerre de tranchées, Christine Ockrent a claqué la porte de l'AEF, la structure qui chapeaute notamment France 24 et Radio France Internationale. Sans pour autant, curieusement, démissionner... _ Elle dit reprendre sa liberté pour mieux se défendre. Judiciairement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Radio France © France Info)

La reine Christine n'a plus de trône. La guerre des chefs aura eu raison de Christine Ockrent, à la tête de l'Audiovisuel extérieur de la France. Elle a préféré claquer la porte - sans pour autant démissionner parce que, explique-t-elle, elle n'a pas de contrat de travail.

Christien Ockrent engage une procédure devant les tribunaux, si l'on en croit l'entretien qu'elle a accordé au Figaro.

Ce départ a au moins l'avantage de clarifier la situation : Ockrent n'a plus mis les pieds à l'AEF depuis le mois de mars. Depuis que direction et rédaction la boycottent. France 24 a même voté une motion de défiance à son égard.
_ Cela dit, le climat n'est pas vraiment plus apaisé à l'encontre d'Alain de Pouzilhac qui, lui, vient d'essuyer une motion de défiance de... RFI.

Tous deux se détestent aujourd'hui. Entre eux s'est même glissé une obscure affaire d'espionnage informatique, qui a conduit à plusieurs perquisitions, au début du mois, dans les locaux de l'AEF.

Le tout sur fond de contrôle de l'Inspection générale des Finances, saisi par le gouvernement. Et de mission parlementaire. Pour tenter de remettre de l’ordre à l’AEF...

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.