VIDEO. L'Europe s'unit pour lutter contre le terrorisme

En France, neuf personnes suspectées d'avoir aidé Amedy Coulibaly sont toujours en garde à vue, tandis qu'en Belgique, l'enquête avance après les attentats déjoués.

FRANCE 2

Hier, dimanche 18 janvier, les gardes à vue de neuf des douze personnes interpellées dans la nuit de jeudi à vendredi, dans le cadre de l'enquête sur Amedy Coulibaly, ont été prolongées de 48 heures, soit jusqu'à mardi. Ces dernières sont suspectées d'avoir apporté une aide logistique au terroriste en lui fournissant armes et véhicules. Les traces d'ADN d'un suspect ont été retrouvées dans une voiture de Coulibaly, quelques jours après les attentats.

Réunion importante à Bruxelles

En Belgique, de nouvelles perquisitions ont eu lieu ces dernières heures, après les attentats déjoués le 15 janvier. Le chef présumé de la cellule terroriste a été repéré en Grèce; les autorités belges vont demander son extradition.
Face au terrorisme, la coopération européenne est en marche. Ce lundi 19 janvier, les 28 ministres des Affaires étrangères des pays de l'Union européenne se réunissent à Bruxelles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran de la vidéo dans laquelle Amedy Coulibaly revendique l\'attaque qui a tué une policière municipale à Montrouge (Hauts-de-Seine), diffusée sur internet le 11 janvier 2015.
Capture d'écran de la vidéo dans laquelle Amedy Coulibaly revendique l'attaque qui a tué une policière municipale à Montrouge (Hauts-de-Seine), diffusée sur internet le 11 janvier 2015. ( ARVIX.ORG / FRANCETV INFO)