Témoignage : un pompiste raconte son face-à-face avec les frères Kouachi

La traque des frères Kouachi, qui ont perpétré l'attentat de "Charlie Hebdo" le 7 janvier 2015, aura duré deux jours. Pendant leur cavale, ils avaient braqué une station-service à Villers-Cotterêts, dans l'Aisne. Son gérant témoigne pour la première fois dans un livre. France 3 l'a rencontré.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Quatre ans après, Ivo Magalhaes n'a rien oublié de ces quatre longues minutes qui ont changé sa vie. Le 8 janvier 2015, ce pompiste est braqué dans sa station-service au fusil d'assaut par les deux hommes les plus recherchés de France, qui viennent d'attaquer "Charlie Hebdo". Leurs visages, on peut les voir sur des images de vidéosurveillance. Traqués par des centaines de policiers, ils n'ont ni argent ni nourriture et font face à l'employé. Ils lui ordonnent de leur trouver à manger, armés d'un lance-roquettes. Ivo Magalhaes pense qu'il va mourir. Traumatisé, il parle pour la première fois.

"Je me suis retrouvé seul, sans rien"

Au lendemain de ce face-à-face dans la station-service, les frères Kouachi sont neutralisés par les forces de l'ordre. Pendant plusieurs années, Ivo Magalhaes se sent oublié. "Il n'y a pas vraiment eu de suivi, ne serait-ce que par le côté médical. J'ai été livré à moi-même, je me suis retrouvé seul, sans rien", déplore-t-il. Il remercie chaque jour sa bonne étoile qui lui a sans doute permis d'avoir la vie sauve ce 8 janvier 2015. Reconnu en tant que victime de guerre, il publie lundi 7 janvier un livre pour tenter enfin de tourner la page.  

Le JT
Les autres sujets du JT
Ivo Magalhaes, qui s\'est retrouvé face aux frères Kouachi
Ivo Magalhaes, qui s'est retrouvé face aux frères Kouachi (Capture d'écran France 3)