La tombe du dessinateur Georges Wolinski, tué lors de l'attentat de "Charlie Hebdo", a-t-elle été dégradée ?

Sur une photo diffusée sur Twitter, la tombe du dessinateur apparaît profanée. Mais certains internautes ont mis en doute cette publication. Après vérification, franceinfo confirme que l'épitaphe a été détériorée.

Article rédigé par
Julien Nguyen Dang - franceinfo
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une photo de la tombe profanée du dessinateur Georges Wolinski, assassiné lors des attentats contre Charlie Hebdo, a ciculé sur les réseaux sociaux. (JULIEN NGUYEN DANG / FRANCEINFO)

Une épitaphe dégradée. Cinq ans, jour pour jour, après les attentats contre Charlie Hebdo, la dessinatrice Louison a publié sur Twitter une photographie de la tombe de Georges Wolinski, assassiné le 7 janvier 2015. Sur la stelle funéraire du dessinateur de presse est inscrit : "Assassiné lors de l'attentat contre Charlie Hebdo". Mais le terme "Charlie" semble avoir été volontairement rayé, effacé, certainement par un outil métallique : il n'est plus que difficilement lisible. "Pas de mots face à [cette] profanation", partage avec dégoût l'autrice dans une publication utilisant le hashtag #JeSuisCharlie.

Cependant, plusieurs internautes ont rapidement mis ce tweet en doute. La raison ? La tombe de George Wolinski semble différente des clichés disponibles en ligne : l'épitaphe n'y est en effet pas la même.

La stelle funéraire mentionnée par les internautes est en effet bien réelle : la fille du dessinateur de presse, Elsa Wolinski, en avait partagé une photographie sur Instagram le 6 janvier 2016 pour rendre hommage à son père.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Wolinskiki (@wolinskiki) le

Joint par franceinfo le 9 janvier, le cimetière du Montparnasse – où se trouve la sépulture de Georges Wolinski – a nié toute dégradation. Franceinfo a cependant souhaité vérifier l'information et s'est rendu sur place, dans le 14e arrondissement de Paris. Et la tombe du dessinateur a bien été dégradée, comme l'expose cette photographie.

La tombe profanée de Georges Wolinski, le 10 décembre 2020 : le terme "Charlie" apparaît avoir été volontairement effacé. (JULIEN NGUYEN DANG / FRANCEINFO)

Louison a expliqué à franceinfo qu'elle ne s'était pas rendue elle-même sur les lieux. La photo qu'elle a partagée a été prise le 7 janvier par sa mère, "proche du couple Wolinski", venue "déposer un bouquet". Elle apporte également un éclairage sur la question de l'épitaphe : "Oui, j'ai vu ces photos qui correspondent à la première gravure de la pierre tombale. Elle a depuis été changée", explique la dessinatrice qui n'a pu cependant en dire davantage sur cette modification de la sépulture. Les photos du compte Twitter de Thierry Noisette, journaliste L'Obs qui se rend régulièrement dans le cimetière, indiquent en tout cas qu'elle a eu lieu entre octobre 2017 et janvier 2018. Recontacté par franceinfo, le cimetière du Montparnasse n'a pas souhaité s'exprimer. La Ville de Paris, quant à elle, ignore l'origine de la détérioration.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.