DIRECT. Procès des attentats : "C’était un carnage", raconte l'urgentiste Patrick Pelloux, parmi les premiers arrivés sur les lieux

La cour d'assises spéciale donne la parole aux victimes, parmi lesquelles le caricaturiste Riss, aujourd'hui directeur de publication de l'hebdomadaire satirique.

Patrick Pelloux témoigne à la barre, devant la cour d\'assises spéciale de Paris, le 9 septembre 2020.
Patrick Pelloux témoigne à la barre, devant la cour d'assises spéciale de Paris, le 9 septembre 2020. (ELISABETH DE POURQUERY)
Ce qu'il faut savoir

Au lendemain du témoignage glaçant de la dessinatrice Coco sur le déroulement de la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo, la cour d'assises spéciale de Paris doit encore entendre, mercredi 9 septembre, des rescapés et témoins de l'attentat commis par les frères Kouachi, au sixième jour du procès des attentats de janvier 2015. La cour entend, cette fois, les témoins blessés dans l'attaque.

A la barre, Laurent Sourrisseau, dit "Riss", actuel directeur de la publication du journal, livre un témoignage difficile de cette attaque qui l'a touché à l'épaule : "Je comptais les secondes, chaque seconde qui passait était précieuse, c'était peut-être la dernière et puis là je reçois un coup dans le dos", se souvient-il. "Je me suis mis en apnée, je me disais s'il me voit respirer, il va m'en remettre une." 

Ancien chroniqueur de l'hebdomadaire, Patrick Pelloux, lui, n'était pas dans la salle lorsque les frères Kouachi ont tiré. Mais il est arrivé sur place rapidement, avec les pompiers. "Je suis médecin urgentiste depuis très longtemps, j'étais pompier de Paris, j'en ai vu des scènes, mais des comme ça, jamais. C'était un carnage", a-t-il raconté. Suivez notre direct.

Le témoignage douloureux de la dessinatrice Corinne Rey, dite Coco. Le matin du 7 janvier 2015, les terroristes "ont surgi du couloir au moment où on arrivait dans la cage d'escalier", raconte-t-elle, mardi. "Nous avons monté l'escalier, en moi une détresse absolue d'avoir ces deux hommes qui me menacent de leurs armes, une menace de mort permanente dès le début", confie Coco. "J'étais comme dépossédée de moi, j'arrivais plus à rien. J'ai avancé vers le code et je l'ai tapé et je sentais que les terroristes approchaient de leur but, je sentais une excitation à côté de moi".

"J'ai enjambé les corps, j'ai pris mon téléphone, j'ai appelé les pompiers." Sigolène Vinson, chroniqueuse judiciaire pour Charlie Hebdo, a également livré son témoignage. "Il y avait des éclats d'os partout qui brillaient et de la matière que j'ai identifiée comme de la cervelle, a-t-elle relaté. Quelques instants avant, c'était de l'intelligence, de l'humanisme et tout ça, c'était par terre." Elle a également détaillé le moment où elle a appelé les secours. "Je me suis reculée, j'ai enjambé les corps, j'ai pris mon téléphone, j'ai appelé les pompiers, j'ai dit 'Ils sont tous morts, ils sont tous morts'. J'ai vu un bras se lever 'Non, moi je suis pas mort', c'était Fabrice."

 La tuerie de Charlie Hebdo projetée à l'audience. Lundi, la cour a diffusé des images de la scène de crime à l'intérieur du journal et des films de vidéosurveillance, où l'on voit les frères Kouachi pénétrer dans les locaux, tirer sur les premières personnes à l'entrée puis assassiner le policier Ahmed Merabet une fois sortis des lieux. "Il va falloir mettre de l'humanité dans ce procès, car ce qu'on vient de voir c'est inhumain. On a vu des machines de guerre", a résumé Me Caty Richard, avocate de partie civile, lors d'une suspension d'audience.

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #PROCES_ATTENTATS

23h33 : Ces journées d'audience ont aussi permis de découvrir le sort, moins souvent évoqué, des autres occupants de l'immeuble qui abritait Charlie Hebdo, dont certains ont croisé les terroristes qui cherchaient le journal. "J'ai vraiment cru mourir et j'ai la culpabilité de ne pas avoir réussi à monter, encore que je n'aurais rien pu faire", a raconté l'une d'entre eux. Leurs témoignages sont aussi à lire dans cet article.

23h29 : Ces deux derniers jours, le procès des attentats de janvier 2015 a été l'occasion d'entendre la parole de ceux qui ont survécu à l'attaque de Charlie Hebdo. Ils ont témoigné de l'horreur de celle-ci, et des profondes séquelles, physiques comme morales, qu'ils gardent cinq ans après. Catherine Fournier était à l'audience, elle raconte.




(ELISABETH DE POURQUERY / FRANCEINFO)

19h29 : L'audience est suspendue au procès des attentats de janvier 2015. La journée s'est terminée avec le témoignage de Zineb El Rhazoui, collaboratrice de Charlie Hebdo, qui n'était pas présente lors de l'attaque du journal, relaté par la journaliste de France Inter Sophie Parmentier.

18h31 : L'urgentiste Patrick Pelloux a témoigné tout à l'heure au procès des attentats de janvier 2015. Le jour de l'attaque de Charlie Hebdo, il n'était pas disponible pour participer à la conférence de rédaction, mais était arrivé parmi les premiers sur les lieux. Sophie Parmentier, de France Inter, restitue son témoignage.

20h32 : A 18 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Au lendemain du témoignage glaçant de la dessinatrice Coco sur le déroulement de la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo, la cour d'assises spéciale entend les témoins blessés dans l'attentat commis par les frères Kouachi, au sixième jour du procès des attentats de janvier 2015. Suivez notre direct.

Londres a publié le projet de loi controversé révisant en partie ses engagements pris dans le cadre du Brexit, en violation assumée du droit international.

Accusé d'agression sexuelle, le rappeur belge Roméo Elvis reconnaît des gestes "inappropriés".

La Commission européenne va prendre en charge le transfert immédiat vers la Grèce continentale de 400 enfants et adolescents qui se trouvent dans le camp de réfugiés de Moria, sur l'île de Lesbos. Dans la nuit, ce camp surpeuplé et insalubre a été ravagé par les flammes. Des demandeurs d'asile seraient à l'origine du feu, selon un ministre grec.

16h17 : Riss: "Avant l’attentat, avec ma femme on avait un projet d’adoption et on nous a faire comprendre que jamais on ne confierait un enfant à des gens qui vivent sous protection" #Attentatsjanvier2015

16h16 : Au procès des attentats de janvier, Riss a maintenant terminé sa déposition. Il est notamment revenu sur sa vie après l'attentat.



(Elisabeth de Pourquery)

15h26 : Quels sont les articles qui attirent votre attention en ce milieu de journée ?

Auchan annonce la suppression de 1 475 postes en France.

"Ils m'ont dit 'On veut Charlie Hebdo, on veut Charb'" : le témoignage glaçant de Coco au procès des attentats de janvier 2015.

• Le groupe pharmaceutique AstraZeneca suspend les essais de son vaccin après l'apparition d'une "maladie potentiellement inexpliquée" chez un volontaire.

14h40 : L'audience a repris au procès des attentats de janvier 2015. Le dessinateur Riss est à la barre.

14h01 : A 14 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

Au lendemain du témoignage glaçant de la dessinatrice Coco sur le déroulement de la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo, la cour d'assises spéciale entend les témoins blessés dans l'attentat commis par les frères Kouachi, au sixième jour du procès des attentats de janvier 2015. Suivez notre direct.

L'Union européenne réserve 200 millions de doses du potentiel vaccin Biontech/Pfizer, annonce la Commission européenne.

#CHEVAUX Les propriétaires de chevaux peuvent appeler le 0800 738 908. Ce matin sur franceinfo, le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé la mise en place d'un "numéro gratuit", alors que les cas de mutilations d'équidés se multiplient en France.

La Commission européenne va prendre en charge le transfert immédiat vers la Grèce continentale de 400 enfants et adolescents qui se trouvent dans le camp de réfugiés de Moria, sur l'île de Lesbos. Dans la nuit, ce camp surpeuplé et insalubre a été ravagé par les flammes.

13h05 : Un peu de lecture pendant votre pause-déjeuner ? Voici les articles à ne pas manquer aujourd'hui :

"Je suis passée tout près de la mort." Après le traumatisme de la réanimation, des patients Covid-19 racontent leur longue reconstruction psychologique.

"Ils m'ont dit 'On veut Charlie Hebdo, on veut Charb'." Voici le témoignage glaçant de la dessinatrice Coco au procès des attentats de janvier 2015.

• "L'ensauvagement" : décryptage d'un élément de langage emprunté par Gérald Darmanin à l'extrême droite.

• Est-ce que ça sert encore à quelque chose de s'échapper sur une étape de plaine dans le Tour de France ? La réponse dans nos infographies.

12h10 : Il est temps de faire un nouveau point sur l'actualité à la mi-journée :


Au lendemain du témoignage glaçant de la dessinatrice Coco sur le déroulement de la tuerie dans les locaux de Charlie Hebdo, la cour d'assises spéciale entend cette fois les témoins blessés dans l'attentat commis par les frères Kouachi, au sixième jour du procès des attentats de janvier 2015. Suivez notre direct.

Auchan annonce la suppression de 1 475 postes en France dans le cadre de son plan de transformation.

#CHEVAUX Les propriétaires de chevaux peuvent appeler le 0800 738 908. Ce matin sur franceinfo, le ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, a annoncé la mise en place d'un "numéro gratuit", alors que les cas de mutilations d'équidés se multiplient en France.

La Commission européenne va prendre en charge le transfert immédiat vers la Grèce continentale de 400 enfants et adolescents qui se trouvent dans le camp de réfugiés de Moria, sur l'île de Lesbos. Dans la nuit, ce camp surpeuplé et insalubre a été ravagé par les flammes.


11h40 : L'audience est suspendue quelques minutes au procès des attentats de janvier 2015. Revenons dans ce direct sur le témoignage du journaliste Fabrice Nicolino, blessé dans l'attaque de la rédaction de Charlie Hebdo.

10h24 : Au procès des attentats de janvier 2015, Simon Fieschi, à l'époque webmaster de Charlie Hebdo, raconte ses souvenirs de l'attaque menée par les frères Kouachi.