Cet article date de plus d'onze ans.

Caractères arabes et chinois bientôt dans les URL

Les adresses Internet pourraient bientôt être ouvertes aux caractères issus d'alphabets non occidentaux
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Les adresses Internet pourraient bientôt être ouvertes aux caractères issus d'alphabets non occidentauxLes adresses Internet pourraient bientôt être ouvertes aux caractères issus d'alphabets non occidentaux

Ainsi, les caractères arabes, coréens, chinois ou cyrilliques pourraient être utilisés, selon la décision de L'ICANN, l'organisme en charge de la gestion des noms de domaines sur Internet, prise lors de son congrès international à Séoul.

Jusque-là, l'ICANN n'acceptait les caractères non-occidentaux que pour la première partie des adresses des sites.

La dernière partie de l'URL, devait quant à elle être rédigée obligatoirement en typographie latine. Ainsi : ".com" pour les sites commerciaux, ou par exemple ".ru" pour les sites russes et ".cn" pour les sites chinois.

Cette petite révolution sur la Toile intervient à l'issue d'une phase de tests entamée en 2007 par l'ICANN, et qui a permis à des centaines de millions d'internautes de créer des noms de domaine et des extensions régionales en onze langues : arabe, perse, russe, hindi, grec, coréen, hébreu, tamil, japonais, chinois traditionnel et chinois simplifié.

Cette réforme, qui doit encore être validée, permettra dès l'année prochaine de simplifier l'accès à Internet pour certaines populations peu familières avec l'anglais ou les lettres des alphabets occidentaux.

(Relaxnews)

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Médias

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.