Cet article date de plus de sept ans.

Loi Travail : le retour à la normale se précise dans les raffineries

Il n'y a ce dimanche plus que deux raffineries dont le fonctionnement est perturbé. Pour les autres, l'activité a repris.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (La raffinerie Total de La Mède fait partie des dernières raffineries qui tournent au ralenti © MaxPPP)

Le retour à la normale se précise dans les raffineries françaises. Après Donges (Loire-Atlantique) vendredi, c'est la plateforme Total de Gonfreville-l'Orcher, près du Havre, qui a voté la suspension de la grève ce samedi.

Les perturbations se poursuivent toutefois sur deux sites des Bouches-du-Rhône : la raffinerie Total de La Mède et celle du groupe Inéos à Lavéra, où les expéditions de produits sont bloquées et où les salariés sont toujours "majoritairement grévistes", selon la CGT des Bouches-du-Rhône.

Dans les six autres raffineries françaises, la situation s'améliore. Selon Total, les travaux de redémarrage sont "en cours" à Donges, à Gonfreville-l'Orcher et à Feyzin (Rhône). La raffinerie de Grandpuits (Seine-et-Marne) fonctionne quant à elle normalement, tout comme les deux sites du groupe Esso (Gravenchon en Seine-Maritime et Fos-sur-Mer dans les Bouches-du-Rhône).

Les difficultés ne sont toutefois pas totalement terminées : les grèves sont pour l'instant "suspendues" jusqu'à mardi, date de la prochaine journée de mobilisation nationale contre la loi Travail. La CGT a déjà promis de nouvelles actions : des coupures d'expédition sont notamment à prévoir.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.