Le géant américain de la distribution Costco installe son premier magasin en France

Costco, le deuxième distributeur mondial, lance mardi 25 octobre le chantier de son premier magasin en France, à Villebon-sur-Yvette, dans l'Essonne.

Un magasin Costco à Alhambra, en Californie, aux Etats-Unis.
Un magasin Costco à Alhambra, en Californie, aux Etats-Unis. (FREDERIC J. BROWN / AFP)

C'est une petite révolution pour le secteur des hyper et supermarchés français : le géant américain Costco, deuxième distributeur mondial, va installer son premier magasin dans l'hexagone. La première pierre de ce futur hypermarché est posée mardi 25 octobre à Villebon-sur-Yvette, dans l'Essonne.

L'ouverture est prévue au printemps 2017. Son concept est particulier : pour pouvoir acheter, il faut s'abonner.

Une carte d'abonnement pour des prix bas

L'abonnement coûte entre 30 et 50 euros par an. Le client bénéficie ensuite de prix inférieurs à la concurrence sur une sélection de produits, alimentaires ou non, stockés dans de gigantesques entrepôts à la présentation sommaire.

Le consommateur a le choix entre 4 000 produits, dix fois moins que dans un grand hypermarché classique. C'est l'un des secrets des prix bas affichés de Costco : de grosses commandes ciblées uniquement sur certaines références. 

"Cela va montrer aux enseignes d'hypermarchés classiques qu'elles ont parfois trop de choix. La proposition de Costco suffit peut-être à bon nombre de familles qui n'ont pas envie d'avoir 50 références de dentifrices", expliqué sur franceinfo Olivier Dauvers, spécialiste de la grande distribution.

Un magasin-entrepôt version XXL

"C'est un concept à mi-chemin entre les hypermarchés et les entrepôts qui est très présente aux États-Unis", ajoute Olivier Dauvers. La formule fonctionne d'ailleurs très bien outre-Atlantique, où Costco compte plus de 500 magasins. Mais la France est un test pour le géant, qui s'est encore peu exporté en Europe, excepté en Grande-Bretagne. Pour le magasin de Villebon-sur-Yvette, le seuil de rentabilité est estimé à environ 30 000 abonnements.

"On pourrait comparer Costco à Metro, qui est dédié aux professionnels, ou à Ikea. Ce sont de grandes unités qui veulent attirer du monde de loin. Il faut faire plusieurs kilomètres pour y aller, ce ne sont pas des magasins de proximité", décrit Yves Puget, directeur de la rédaction de LSA, l'hebdomadaire spécialisé dans le commerce et la grande distribution. "Donc le jour où Costco aura 15 magasins, il commencera vraiment à peser sur le paysage commercial français."

Autre spécificité de Costco : des conditions sociales et salariales plus avantageuses que la concurrence, du moins aux États-Unis, et un taux record de fidélisation des employés. Au moins 250 embauches sont prévues d'ici l'ouverture de son magasin dans l'Essonne au printemps 2017.