Le "Financial Times" publie un classement des écoles de management qui fait la part belle aux écoles françaises

Les "Echos", qui publient l'information lundi, soulignent que cinq "business school" française figurent dans le top ten des écoles distinguées par le Financial Times.Après l'ESCP-Europe, présente dans plusieurs pays européens, en tête des écoles de management, on trouve HEC à la 3e place, EM Lyon et EM Grenoble à la 5e et l'ESSEC à la 9e.

Campus HEC en 2007
Campus HEC en 2007 (AFP/STEPHANE DE SAKUTIN)

Les "Echos", qui publient l'information lundi, soulignent que cinq "business school" française figurent dans le top ten des écoles distinguées par le Financial Times.

Après l'ESCP-Europe, présente dans plusieurs pays européens, en tête des écoles de management, on trouve HEC à la 3e place, EM Lyon et EM Grenoble à la 5e et l'ESSEC à la 9e.

"Plusieurs raisons expliquent ce succès collectif. D'abord, les écoles françaises ont joué à fond la carte du format européen master (niveau bac + 5), alors que leurs rivales anglo-saxonnes misaient plutôt sur le MBA, un cursus post-expérience. Ensuite, aiguillonnées par la concurrence, elles n'ont cessé, depuis une vingtaine d'années, d'innover pour améliorer leur enseignement. Enfin, leur proximité avec le monde des entreprises a aussi favorisé leur progression", écrivent les Echos.

Ce classement qui concerne une branche très pointue de l'enseignement supérieure change des classements habituels, comme ceux de Shangaï.