Le déficit commercial français a atteint en novembre son niveau le plus élevé depuis un an

Avec 5,304 milliards d'euros en novembre 2009, le déficit des échanges a atteint son plus haut niveau en France depuis novembre 2008 du fait d'une hausse des importations et des ventes en baisse du côté d'Airbus.C'est un mauvais résultat pour la France d'autant qu'au même moment, l'Allemagne affiche un excédent meilleur que prévu.

Atelier Airbus au sein de l\'usine de Méaulte, dans la Somme (27/02/2007)
Atelier Airbus au sein de l'usine de Méaulte, dans la Somme (27/02/2007) (France 2)

Avec 5,304 milliards d'euros en novembre 2009, le déficit des échanges a atteint son plus haut niveau en France depuis novembre 2008 du fait d'une hausse des importations et des ventes en baisse du côté d'Airbus.

C'est un mauvais résultat pour la France d'autant qu'au même moment, l'Allemagne affiche un excédent meilleur que prévu.

Les exportations françaises ont augmenté de 2,1% en novembre, à 28,9 milliards d'euros, mais ont été éclipsée par une hausse de 4,6% des importations, à 32,2 milliards.

Parmi les points positifs, les ventes d'automobiles, en particulier vers l'Espagne ou l'Italie. Elles ont bénéficié des "primes à la casse" encore en vigueur dans ces pays. Les exportations de biens intermédiaires (chimie, métaux, plastique...) se sont accélérées. Le redressement est également sensible pour l'équipement mécanique et les matériels électriques et électroniques.

Cependant les ventes à l'étranger, à leur plus haut niveau depuis juillet 2009, ont été handicapées par une contre-performance des livraisons aéronautiques. Airbus n'a vendu que 17 avions sur la période, pour un total de 785 millions d'euros, après 24 en octobre et 22 en septembre.

Difficultés structurelles du commerce hexagonal
Si le déficit bilatéral avec l'Allemagne s'est réduit à 1,38 milliard d'euros contre 1,48 milliard en octobre, celui avec la Chine a enflé à 1,84 milliard contre 1,72 milliard. Avec l'Amérique, le déficit des échanges s'est creusé de 98 millions d'euros en un mois, à 338 millions.

Les difficultés du commerce extérieur français sont surtout structurelles, avec des exportations tournées aux deux tiers vers l'Europe - le parent pauvre de la croissance mondiale - et une spécialisation sectorielle inadaptée.

Au contraire, l'Allemagne, championne européenne des exportations, a enregistré en novembre un excédent de 17,2 milliards d'euros, au plus haut depuis 17 mois, avec des exportations en hausse pour le troisième mois d'affilée. Sur les onze premiers mois de 2009, l'excédent commercial allemand atteint ainsi 122,9 milliards alors qu'en France le déficit se monte à 38,9 milliards.

Seule bonne nouvelle, et ce sera une première depuis 2002, le déficit de l'ensemble de 2009 sera inférieur à celui, record, de 55,5 milliards enregistré en 2008.

Le poids de l'euro
En début de semaine, Nicolas Sarkozy a qualifié lundi de "problème considérable" la faiblesse du dollar et a renouvelé son appel à un système international "multimonétaire". La ministre de l'Economie, Christine Lagarde, est sur la même ligne. Elle a déclaré dans une interview que la question des changes devait être abordée dans l'enceinte du G20.