Cet article date de plus de six ans.

Le coût moyen de la rentrée scolaire quasi-stable en 2015 : 190,42 euros pour un élève de 6e

Ce prix a été calculé par l'association Familles de France. Les tarifs de plusieurs fournitures sont cependant en hausse.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
En 2015, le coût moyen de la rentrée scolaire augmente de 0,7% pour un élève entrant en 6e. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

En 2015, la rentrée scolaire pour un collégien de 6e coûte en moyenne 190,42 euros pour un panier de 45 articles. C'est ce qu'indique mardi 18 août l'association Familles de France dans son baromètre annuel. Cette somme augmente de 0,7% par rapport à la rentrée 2014.

Cette hausse apparaît plus modérée que celles des deux dernières années, où le coût des fournitures avait progressé de 2,17% en 2014 et de 1,4% en 2013. Elle n'est guère éloignée de l'estimation du ministère de l'Education nationale, qui table sur une augmentation de 0,1%, en y intégrant, en plus des fournitures, les frais d'inscriptions dans les établissements scolaires (hors privé) et les assurances.

Une stabilité en trompe-l'œil

Malgré tout, elle reste en trompe-l'œil dans la mesure où ce sont les seuls articles de sport (jogging, chaussettes...), qui tirent le montant global vers le bas (42,94 euros, -7,32%), alors que les prix d'achat des cartables, cahiers et stylos ont globalement augmenté : +2,46% pour les fournitures papetières et de classement (46,66 euros), +3,7% pour des fournitures non-papetières (stylos, trousses, cartables, ciseaux, 100,82 euros).

Des augmentations qui étonnent Familles de France, puisque les prix de la pâte à papier et du pétrole – présent dans les produits en plastique – ont baissé cette année. "Que s'est-il passé ? Est-ce l'effet de certaines innovations, la hausse de certains coûts de fabrication ou bien un effet d'aubaine pour certains fabricants ou distributeurs pour augmenter leurs marges ? On est dans une interrogation", a commenté Thierry Vidor, directeur général de l'association.

Pour Familles de France, "la rentrée 2015 risque d'apparaître beaucoup plus difficile cette année pour beaucoup de familles", notamment mono-parentales ou à faibles revenus. En effet, l'association rappelle que les achats de fournitures scolaires sont loin d'être les seuls frais engendrés par cette période : il faut également compter avec les abonnements pour les transports, la cantine, les inscriptions aux activités périscolaires, l'achat de livres pour les lycéens, etc. "La rentrée coûte beaucoup plus cher aux familles que les 300 et quelques euros de l'Allocation de rentrée scolaire (ARS)", conclut l'association.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Eco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.