Cet article date de plus de six ans.

"Là, il faut imaginer le guichet", rêve un lauréat du Loto du patrimoine, à la tête du théâtre des "Bleus de bar"

Le Théâtre des "Bleus de Bar" à Bar-le-Duc dans la Meuse fait partie des 18 sites emblématiques qui recevront, en priorité, les recettes du Loto du patrimoine. Un lieu que les propriétaires ont commencé à restaurer... avec les moyens du bord.

Article rédigé par franceinfo - Farida Nouar
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min
Le théâtre des "Bleus de Bar" à Bar-le-Duc dans la Meuse. (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

Le ticket est déjà gagnant pour le théâtre des "Bleus de Bar" à Bar-le-Duc, dans la Meuse. Il fait partie des 18 sites emblématiques du Loto du patrimoine, officiellement dévoilés jeudi 31 mai. Ces lieux recevront en priorité les recettes de cette loterie inédite organisée en septembre. Au total, 270 monuments en péril vont bénéficier de la manne. Pour financer les dossiers retenus, il faut réunir 50 millions d'euros : le jeu de grattage lancé le 3 septembre par la Française des Jeux et le tirage de loto organisé le 14 septembre devraient rapporter entre 15 et 20 millions d'euros.

Au bout de l'escalier, le petit théâtre à l'italienne de Bar-le-Duc. (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

Le petit théatre à l'italienne se découvre derrière la petite grille noire ouverte par Étienne Tagnon. Il y a deux ans, il a acheté ce bijou à l'abandon avec deux copains de lycée, eux aussi tombés amoureux des lieux. "On est dans la future billeterie, indique, à l'entrée, le copropriétaire. Là, il faut imaginer le guichet." Pour faire revivre ce lieu mythique de Bar-le-Duc, construit en 1900 et où la dernière représentation date de la fin des années 1960, il a un plan bien précis, mais il veut également garder le bâtiment dans son jus.

Du monde lors d'une représentation au théatre des "Bleus de Bar" construit en 1900. (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

Les particularités du théâtre à l'italienne sont nombreuses. En dessous du plancher de la scène, il y a encore trois ou quatre mètres, où des décors étaient cachés, indique Étienne Tagnon.

On va garder toute cette machinerie, toutes ces moulures, mais elles sont pas mal abîmées parce qu'il y a eu une période de squat. Des portes en bois ont été cassées, arrachées.

Étienne Tagnon, copropriétaire du théâtre des "Bleus de Bar"

à franceinfo

Des murs, des moulures, des portes en bois du théâtre des "Bleus de Bar" dégradés.  (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

La visite prend de la hauteur et se poursuit vers les balcons. Les bois sont d'époque, précise le maître des lieux, en montrant des plaques en porcelaine portant des numéros de places. "On va essayer de refaire aussi cette partie, espère-t-il, tout en préservant l'aspect patrimonial qui reste prégnant dans ce bâtiment." 

Les balcons du théâtre des "Bleus de Bar" nécessitent une restauration importante.  (FARIDA NOUAR / RADIO FRANCE)

Des dizaines de sièges rouges ont été récupérées dans un théâtre à Bordeaux. Ils redonnent vie et un peu de couleur au petit édifice poussiéreux et abîmé et permettent également d'organiser quelques représentations. Les 200 000 euros récoltés grâce au mécénat privé ont financé de petits travaux de rénovation mais il faut bien plus, entre un million et un million et demi d’euros, pour l'ensemble du  chantier de restauration. Et il y a des priorités.

Il faut que les toitures soient saines et les fenêtres fermées. Ce sont les deux urgences du projet.

Étienne Tagnon

à franceinfo

Heureux d’avoir été sélectionné, Étienne Tagnon ne sait pourtant pas combien pourra lui rapporter ce Loto du patrimoine. En attendant, il peut compter sur les bénévoles qui l’aident depuis le début à faire revivre ce joyau. Éline, 21 ans s'occupe notamment du jardin et du débarras des gravats. "On essaye de s'approprier un peu ce théâtre et de le faire vivre", dit-elle. Très investie, la jeune fille pense même qu'elle achètera un ticket. Ils seront vendus 15 euros l’unité en fin d'été, à l’approche des journées du patrimoine, prévues les 15 et 16 septembre. 

Loto du patrimoine : les attentes au théâtre des "Bleus de Bar" - un reportage de Farida Nouar à Bar-le-Duc

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.