Intermittents du spectacle : que contient l'accord ?

Un accord a été trouvé par les organisations de salariés et d'employeurs du spectacle dans la nuit de mercredi à jeudi 28 avril.

FRANCE 3

Après dix heures de négociation, dans la nuit de mercredi à jeudi 28 avril, un accord a enfin été trouvé entre les organisations de salariés et d'employeurs du spectacle. Avec ce texte, la protection des intermittents est renforcée. Pour avoir droit aux indemnités, les techniciens devront travailler 507 heures en 12 mois, au lieu de 10 auparavant. Les arrêts maladie seront également pris en compte pour les affections de longue durée. En contrepartie, les intermittents acceptent un plafonnement de leurs indemnités.

Concession des employeurs

En contrepartie, les employeurs font des concessions. Leurs cotisations patronales augmentent de 1%. Ils renoncent aussi à l'abattement pour frais professionnels. Cependant, l'accord ne suffit pas à atteindre les 185 millions d'économies demandées par le Medef. De plus, l'Unedic n'a pas encore donné son aval. L'organisme qui gère l'assurance chômage pourrait décider de bloquer l'accord.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des intermittents devant le théâtre de l\'Odéon, à Paris, le 25 avril 2016.
Des intermittents devant le théâtre de l'Odéon, à Paris, le 25 avril 2016. (PATRICE PIERROT / CITIZENSIDE / AF)